Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Yikou

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Chinois

Adresse: 49 Rue de l'Aqueduc, Paris, France

Téléphone à: 09 83 76 44 64

Horaires: Du mardi au samedi de 19h à 22h et le dimanche de 13h à 18h30

Prix: Environ 25 euros

Site internet :


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
23 May 2017
Restaurant Yikou

L'article

par Frédéric Lacroix

Direction le 10ème arrondissement de Paris et le quartier de la station de métro Stalingrad pour découvrir une nouvelle adresse qui fait le pari de nous faire apprécier les dim-sum, cette recette typique de la région de Canton en Chine. Mais ici les recettes sont une belle fusion entre la Chine et la France.

Nous sommes à quelques minutes à pied de la partie sud du bassin de la Villette et de la station de métro Stalingrad dans un quartier où il n'y a pas beaucoup d'adresses de qualité pour manger. C'est dans la rue de l'aqueduc qu'une jeune adresse gourmande a ouvert ses portes. Nous sommes chez Yikou, une beau restaurant moderne entre la Chine et la France. Il faut dire que ce lieu a été créé par Pierre et Chen pour nous faire apprécier une des facettes de la cuisine cantonaise, les fameuses petites bouchées à la vapeur les dim-sum. Mais chez Yuki la grande particularité est que nous avons des recettes fusion entre techniques et produits franco-chinois. C'est comme cela que nous trouverons à la carte des noms de plat comme Jackie Tsai, Sacré Kao, Nainai alpin, Brin de Foyi, Lotus et bouche cousue, Changelette, etc .... Mais la fusion se retrouve surtout dans les recettes qui mélangent des produits d'une manière originale comme par exemple une raviole traditionnelle à la crevette (le Ha Kao) avec des biscuits roses de Reims, une raviole de saumon au thé noir fumé et céleri, une raviole de brousse des Alpes au yuzu, une raviole litchi-homard et seitan aux algues de Bretagne infusé à la bisque de homard,etc ..... Pour les prix nous avons le choix entre prendre à la carte ou prendre un menu. A la carte les dim-sum sont entre 5.5 et 8.5 euros, les bao burger à 18 euros (avec accompagnement) et aussi quelques autres petits plats et accompagnements entre 5 et 8 euros. Pour les menus nous avons 4 choix possibles avec le menu Yikou à 20 euros (pour une personne) avec 9 pièces et un accompagnement, le menu Yipster à 25 euros avec 12 pièces et un accompagnement, le menu végétarien à 20 euros avec 9 pièces et accompagnement et le menu muraille à deux à 26 euros par personne avec 24 pièces, 2 acompagnements à partager à deux. En plus des recettes salées nous avons aussi quelques desserts originaux (entre 6 et 9 euros) et aussi quelques boissons à découvrir comme les thés maisons, des cocktails maisons et quelques petites bouteilles de vins sympathiques.

Il faut savoir que toutes les recettes sont faites maison dans le laboratoir du restaurant sous la dircetion d'un chef expert en dim sum en provenance de Hong Kong. Tout est réalisé avec soin avec des produits de qualité depuis la pâtes des raviolis aux pains vapeur et toutes les farces. J'ai vraiment aimé les recettes orignales de ce restaurant mais aussi la présentation des dim-sum dans des paniers carrés en bois. Les prix des dims sum sont tout à fait corrects car la qualité des produits est bien présente, par contre j'ai trouvé que les bao-burger était un peu cher pour la quantité proposée. On passe un bon moment chez Yikou surtoit que l'agencement du restaurant est vraiment très sympa avec son plafond en verre, sa grande fresque murale et ses tables colorées. Dans la catégorie boisson j'ai découvert le fameux pimento, une boisson artisanale francaise que l'on commence à découvrir sur certaines tables asiatiques parisiennes à base de gingembre et de piment.

Voici quelques créations de la maison comme les Chang Maraicher, des crêpes rouges à la farine de riz qui ont été infusées dans de la betterave (pour la couleur) et qui sont fourrées de poisson Panga fondant et de vermicelles croustillants. Il y a aussi les Dentelles TaiTai, des petites bouchées de purée de taro et de poulet fermier dans une dentelle croustillante. Il y a aussi le Chasu forestier, des brioches de pain vapeur (les fameux Bao) fourrées de sanglier laqué et de baies de Goji. Pour les dim-sum nous avons par exemple les Nainai alpin, des petits raviolis à la brousse des Alpes et aux champignons de Paris et au yuzu.

Pour les dim-sum de la mer nous avons les Jackie Tsai des ravioles de saint-jacques avec carotte fondante et céleri croquant au pain d'épices et aussi les Hei Charlie des ravioles de saumon mariné au thé noir fumé Lapsang Souchong avec une julienne de céleri et une pâte à l'encre de seiche. Il y a aussi les Sacré Kao, les fameux Ha Kao aux crevettes avec un condiment au poivre du Népal et une pâte à ravioli aux biscuits roses de Reims et aussi les Provencai, des ravioles de poulet aux épices et ciboulette et caviar d'aubergine. On poursuit avec le Babao truffes, une inspiration de Xiao long bao avec une farce au poulet fermier et châtaignes d'eau à l'huile de truffe noire. On termine avec le Yangburger un bao burger à la viande de mouton marinée à la façon Xi'an et fleur de bananier que l'on accompagnera de Chen fries, des frites de riz croustillantes au cumin ou d'un riz Koukou, du riz à l'ananas.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus