Guide des restaurants et voyages du monde

28 Jun 2017
Restaurant Walaku Oden

Restaurant Walaku Oden

par Frédéric Lacroix
  • 4---https://www.guide-restaurants-et-voyages-du-monde.com---

Depuis que le chef Murata est parti pour la pâtisserie Tomo, Walaku a complètement changé pour devenir un tout petit restaurant de Oden, cette spécialité de la région du Kanto qui est une espèce de ragoût pot au feu. Au menu une dégustation gastronomique de petits plats japonais autour de l'oden.

Pendant longtemps Walaku a été une pâtisserie japonaise spécialisée dans les dorayaki sous la direction du chef Murata. Ce dernier est parti pour la pâtisserie Tomo toujours pour faire des dorayaki. Par contre Walaku n'a pas fermé mais cette petite enclave japonaise est devenue un restaurant de Oden, une odenya. Cette spécialité vient de la région du Kanto et il n'est pas rare qu'il soit appelé le ragoût du Kanto. C'est une espèce de pot au feu japonais qui se compose d'un bouillon dans lequel vont mijoter différents ingrédients des légumes aux oeufs en passant par des pâtes de poissons. Généralement on y trouve du daikon, des pommes de terre, du chikuwa (pâte de poisson), du gobo mali (pâte de poisson à la bardane), de l'oeuf, du konjac , du tofu, etc .... C'est un plat qui se déguste généralement en hiver. On trouve souvent du oden dans les combinis à emporter mais il existe aussi certains restaurants qui le propose, notamment les restaurants de lamen et à Fukuoka les yataïs. Mais il existe aussi de tous petits restaurants qui proposent cette recette sous forme gastronomique. C'est le cas de Walaku Oden à Paris, minuscule restaurant de 8 places, 4 derrières le comptoir et 4 sur une table. C'est une cheffe qui s'occupe du restaurant, que certains peuvent connaitre puisque c'est Noriko qui officiait chez Maru sur le canal Saint Martin.

Walaku est un petit restaurant gastronomique avec deux menus au choix : le premier est à 50 euros et il se compose d'une mise en bouche, d'un petit plat à base de poisson, d'un petit plat à base de viande, de 6 plats à base de oden, d'un riz spécial et d'un petit dessert. Le deuxième menu est à 70 euros et il se compose d'encore plus de petits plats que le précédent. La cheffe prépare son bouillon au moins pendant 3 heures avant d'y faire cuire divers ingrédients qui vont varier en fonction des saisons. Le bouillon normal se compose de konbu et de bonite mais chez Walaku la cheffe utilise un bouillon à base de poulet. Les ingrédients qui sont rajoutés dans le bouillon sont l'atsuage (une galette de tofu frit), des ?oeufs bouillis, du daikon, du chikuwa (tube de pâte de poisson), de la kabocha (petite courge peu fibreuse), le konnyaku (une pâte à base de konjac, une plante avec un rhizome tubéreux) qui se présente sous la forme d'un rectangle gris , des tsukune (des boulette de poulet), du hanpen (pâte de poisson léger) qui se présente sous la forme de triangle blanc, du ganmodoki (boulette de tofu frit avec des légumes), du suji (des tendrons de boeuf), du poulpe et d'autres préparations. Les ingrédients sont accompagnés d'une moutarde japonaise forte, le karashi.

Alors que penser de Walaku Oden ? C'est vraiment une adresse particulière. Tout comme au Japon c'est un minuscule restaurant et c'est l'unique endroit où l'on mange un repas qui tourne autour du oden. Bien sur il est possible d'en manger chez Sanukiya ou Kunitoraya mais cela n'a pas grand chose à voir. Chez Walaku c'est vraiment une dégustation de petits plats avec une bouillon vraiment excellent. C'est vrai que cela peut paraître cher, 50 euros ou 70 euros pour un repas se composant de petites créations peut laisser sur leur faim certaines personnes. Mais franchement c'est très fin et très bon. Cela peut être une bonne expérience découvrir le oden.

Le repas débute par une mise en bouche, un potage au maïs grillé, étonnant car on retrouve parfaitement le gout grillé du maïs. Ensuite nous avons le petit plat à base de poisson (que est appelé sur le menu sashimi). Là nous avons eu le droit à une préparation de homard bleu accompagné de concombre dans une petite sauce vinaigrée. Le troisième plat est un petit tonkatsu parfaitement cuisiné aec sa sauce au miso et une purée de pomme de terre au yuzu, vraiment très bonne.

Puis voici la sélection de petits plats à base de oden. Le premier est du daikon, un grand classique du oden très fondant qui est accompagné dun morceau de porc fondant laqué et de chou pak choï avec une préparation spéciale de chichimi. Ensuite nous avons une assiette avec deux préparations de boulettes hachée cuites longuement dans le bouillon. La première boulette est à base de seiche tandis que la seconde est à base de homard bleu. Ces boulette sont accompagnées de la fameuse moutarde japonaise et aussi de yuzu-kocho, la pâte de piment au yuzu japonaise. On poursuit avec une assiette de siu-maï, des raviolis au porc que l'on retrouve souvent au Japon. Peut être le plat le moins intéressant du repas. La cinquième préparation est une double recette de tofu. Nous avons un morceau de tofu soyeux avec une préparation de légumes et d'algue séchées et une poche de tofu frit. Le dernier plat de oden est une préparation à base de chou entouré de lard. Ici le bouillon est allongé avec une sauce maison à base d'huile de sésame.

Pour terminer le repas nous avons un petit bol de riz au rouget (un peu léger) avec des petits légumes croquants. Puis en dessert un sorbet melon maison.

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

La fiche du restaurant Walaku Oden

  • 4

Restaurant Japonais

Adresse: 33 Rue Rousselet, Paris, France

Téléphone: 01 56 24 11 02

Horaires: Du mardi au samedi de 19h à 22h

Prix: Environ 60 euros

Site internet :

comments powered by Disqus