Guide des restaurants et voyages du monde

25 May 2018
Restaurant CAM

Restaurant CAM

par Frédéric Lacroix
  • 3---https://www.guide-restaurants-et-voyages-du-monde.com---

Partons à la découverte d'une adresse atypique dans un quartier atypique. Nous sommes à deux pas du métro Arts et Métiers dans le plus ancien quartier chinois de Paris pour découvrir CAM, où un chef coréen propose une cuisine asiatique revisitée dans les recettes et dans la présentation des assiettes.

Il existe à Paris des adresses atypiques et c'est le cas du restaurant CAM. Nous sommes dans le plus ancien quartier chinois de la capitale qui possède de nombreux magasins de grossistes en tissu et autres produits du même genre. Mais depuis quelques années ces magasins laissent la place à des adresses de restaurants. C'est le cas au 55 de la rue au Maire. Si on ne fait pas attention on passe devant la devanture qui indique CAM import/export. Pourtant c'est ici que se trouve une beelle adresse semie gastronomique avec à la tête de sa petite cuisine un chef coréen qui reviste la cuisine asiatique. Limite le lieu est resté dans son jus avec ses murs grattées, dont parquet taché et son joyeux bordel organisé. En cuisine on trouve le chef Esu Lee, passé par Hong Kong et par le restaurant italien Passerini. Chez CAM le chef utilise son inspiration pour revisiter la cuisine asiatique en lui donnant un côté gastronomique. La carte change régulièrement et elle est très courte avec un choix entre 8 à 10 plats à partager. CAM est très fréquenté, il faut absolument réserver. C'est le genre d'endroit à la mode, très parisien où l'on vient prendre son temps entre amis en dégustant un bon verre de vin et en picorant quelques bons petits plats. La cuisine est toute petite et le chef exécute tous ses plats juste avec l'aide d'une personne. Le résultat est vraiment très bon et très original avec de nombreuses recettes revisitées. Généralement on retrouve les grandes recettes de la cuisine coréenne mais avec beaucoup d'inspiration des pays voisins comme le Japon et la Chine mais aussi des saveurs françaises. La carte est en anglais avec des noms surprenants comme les drunken clams, l'angry quail ou le commander onglet. Alors il faut prendre le nom d'un ingrédient et se laisser porter par les créations du chef.

Nous débutons le repas avec le plat : eggplant with brussel sprouts. C'est en fait une espèce de salade d'aubergine et de chou de Bruxelles avec une très bonne sauce au sésame et avec des chips de yuba, de la peau de tofu. Le deuxième plat, Monffish with daikon chips est un fish and chips revisité avec de succulent beignets de lotte accompagnés d'une sauce maison épicée, de chips de daikon et de feuilles de basilic thaï frites. Ce sont des palourdes qui sont proposées dans une succulent sauce à la mode de Hong Kong et accompagnées du fameux beignet que l'on déguste à Hong Kong dés le petit déjeuner.

Nous poursuivons la dégustation avec le plat portant le nom de Trenchtown cuttlefish, un plat à base de seiche, le plat que j'ai le plus apprécié. C'est de la seiche fumée qui est accompagnée d'une très bonne sauce verte, de flocons de pâte de tempura (que l'on retrouve au Japon dans les tanuki soba) et de chips de nori. On termine avec le Gochujang XO tartare qui comme son nom l'indique est une recette de tartare de boeuf. Celle ci évolue en fonction des jours et pour ce soir là nous avions un mélange de boeuf, poivron, cacahuètes et oignon avec la fameuse sauce pimentée coréenne gochujang.

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

La fiche du restaurant CAM

  • 3

Restaurant Coréen

Adresse: 55 Rue au Maire, Paris, France

Téléphone: 06 26 41 10 66

Horaires: Du mercredi au dimanche de 19h à 24h

Prix: Environ 40 euros

comments powered by Disqus