Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Tagawa

La note de Fred: 4

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 37 Bis Rue Rouelle , Paris, France

Téléphone à: 01 45 75 93 21

Horaires: Du mardi au dimanche de 19h à 23h

Prix: Environ 40 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
08 Oct 2015
Restaurant Tagawa

L'article

par Frédéric Lacroix

Retour chez Tagawa, cette adresse japonaise très discrète du 15ème arrondissement de Paris. Pour moi, je dirais que c'est l'une des meilleures adresses de la capitale pour découvrir une belle cuisine japonaise avec un bon rapport qualité/prix avec un choix important entre préparations de poissons crus, plats mijotés, fritures et autres spécialités.

Nous sommes dans le quartier de Bir-Hakeim, pas très loin de la Seine et de la tour Eiffel, dans la discrète rue Rouelle. On repère de suite la façade du restaurant Tagawa, cette belle adresse japonaise de la capitale. Depuis mon dernier passage, il y a 3 ans déjà, rien n'a vraiment changé. Le lieu est toujours aussi calme et serein avec son décor tout en bois. Ici il n'y a pas vraiment de décoration a part ici ou là quelques petits objets typiques comme des poupées daruma, de la vaisselle et de nombreuses bouteilles de saké. La capacité du restaurant n'est pas très grande, avec 5 places au comptoir, une petite salle avec 2 tables de 4 personnes et une autre salle avec 3 tables rondes séparées par des paravents. Tagawa nous propose deux types de cuisines : il y a dans un premier temps les sélections de préparations de poissons crus avec des sushis, des sashimis et des makis. Depuis mon dernier passage les prix ont légèrement augmentés puisque la grande sélection de sushis est passée de 29 à 31 euros. Le deuxième type de cuisine proposée est plus familial avec une grande carte de petits plats allant de la friture aux grillades en passant par des yakimono, des agémono et même des ochazukés (préparation de riz avec un bouillon ou du thé). Là aussi les prix ont légèrement augmentés mais cela reste tout à fait abordable avec des prix allant de 10 à 20 euros et surtout un bon rapport qualité/prix.

Franchement c'est un plaisir que de venir chez Tagawa pour découvrir cette belle cuisine japonaise. Je pense que c'est l'une des meilleures adresses de la capitale, tellement discrète qu'elle passe inaperçue. En fonction des soirs vous pouvez passer une soirée dans un restaurant complet ou bien être seul et avoir tout l'établissement pour vous. Pour débuter le repas et en attendant les plats il y a toujours les grosses fèves torréfiées. J'adore cette préparation qui nous change des cacahouètes. Ensuite on peut prendre un très bon sencha pour accompagner notre repas.

Parmi les petits plats typiques de la cuisine familiale japonaise nous pouvons prendre les aubergines mijotées dans un bouillon dashi. Les légumes sont bien fondant et le bouillon doux mais avec une bonne saveur de bonite. Les aubergines sont recouvertes de purée de daikon avec dessus de minuscules poissons grillées. Ensuite on peut aussi prendre un petit plat de travers de porc grillés au miso, parfaitement cuits. Puis voici un plat que j'aime beaucoup mais qui peut paraitre étrange pour certaines personnes. C'est le fameux nato, des graines de soja fermentées. Le nato peut être accompagné de poisson cru, de seiche ou bien comme ici d'oka japonais. Ce légume est apparenté au gombo.

Puis voici venir les fritures qui sont l'une des grandes spécialités de chez Tagawa. Ce soir nous avons choisi une friture de chikuwa. C'est une préparation en forme de tube creux à base de pâte de poisson que l'on peut comparer au surimi mais en bien meilleur. La préparation ici était excellente et c'est véritablement un plat à découvrir. Ensuite nous avons aussi choisi une assiette de tempura de légumes. Nous avons eu de l'aubergine, de la courgette, de la carotte, des champignons, des soba, un okura et aussi un morceau de poisson blanc. Ces tempura sont tout à fait correct.

Ensuite nous avons testé les filets de rougets grillés au miso. C'est assez étonnant car le rouge est quand même un poisson assez fort en gout. Puis pour le plaisir j'ai choisi les makis au mentaiko, la rogue de morue qui est légèrement piquante, j'adore. Ensuite il y a la grande sélection de sushis avec quand même 8 poissons différents : thon rouge, saumon, daurade, maquereau, saint-pierre, crevette, seiche et vernis et aussi des œufs de saumon et un makis au thon et de l'omelette japonaise. Rien à redire sur la qualité et la fraicheur de tous les ingrédients.

Il n'y a pas beaucoup de desserts mais on retrouve la glace maison au matcha, de forme carrée qui est toujours aussi bonne et comme deuxième dessert une préparation d'aloé véra dans un jus à base de marmelade de yuzu.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
16 Jun 2011
Restaurant Tagawa

L'article

par Frédéric Lacroix

De retour dans le 15ème pour découvrir l'une des bonnes adresses japonaises de cette arrondissement et de Paris. Ici tout est 100% japonais, de l'accueil, au service en passant par le sushi man et la cuisine. Le restaurant est ouvert que le soir et il propose une carte impressionnante avec des sashimis et des sushis mais aussi énormément de petits plats tous savoureux. Kobatchi, Agémono, yakimono, owan mono, tempura, sashimis, sushis, makis, onigiri, nouilles, otchazuké est suggestions du jour dont à la fête avec une très grande qualité et fraicheur des produits.

Il faut compter environs 10 euros pour les entrées, entre 25 et 29 euros pour une sélection de sushis ou de sashimis, 10 euros pour des makis, 7 euros pour des onigiris, 11 euros pour un otchazuké et entre 10 et 20 euros pour les suggestions du jour. Au final pour faire un repas typiquement japonais avec plusieurs petits plats il faut compter environs 40 euros. d'ailleurs certains plats sont très généreusement servis et si l'on vient ici à plusieurs on va pouvoir tester plusieurs préparations. Le restaurant possède quelques places au bar et aussi quelques tables dans un décor de bois typiquement japonais. Autre petit détail, l'accueil qui est fort sympathique. Une excellente adresse pour découvrir toutes les subtilités de la cuisine japonaise. Pour commencer le repas d'étranges petites fèves grillées comme des cacahouètes.

Pour débuter le repas (et pour les amateurs) de l'okura natto, un émincé de gombos aux graines de soja fermentées (10 euros), des wakasagi kala agué, une petite friture d'éperlans (10 euros), des tempura de filaments d'encornets (12 euros) avec de la mayonnaise aux épices japonaises.

Et voici venir la sélection du jour de sushis pour 29 euros avec 10 généreux sushis, un maki au thon et de l'omelette japonaise. Comme poisson nous avions, du saumon, du thon, du thon gras, de la daurade, du turbot, du chinchard, de la seiche, de la crevette, des vernis et des oeufs de saumon.

Ensuite une suggestion du jour, des tempuras de feuille de shiso au thon avec du poivre japonais au yuzu et un otchazuké au mentaiko. c'est un gros bol de riz dans un bouillon de bonite avec des oeufs de morue piquants.

Enfin en dessert une glace au matcha maison.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus