Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Toraya

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 10 Rue St Florentin, Paris, France

Téléphone à: 01 42 60 13 00

Horaires: Tous les jours de 10h30 à 19h sauf dimanche

Prix: Environ 15 euros

Site internet :


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
16 Aug 2015
Salon de thť Toraya

L'article

par Frédéric Lacroix

Retour dans la premi√®re p√Ętisserie traditionnelle japonaise de Paris, Toraya √† deux pas de la Madeleine. Toraya c'est une p√Ętisserie sp√©cialis√©e dans les wagashi mais qui propose aussi des Kuzukiri, des glaces, un salon de th√© et le midi des petites collations. Comme toute institution culinaire japonaise qui se respecte, Toraya respecte les saisons.

Cela faisait longtemps que je n'√©tais pas pass√© chez Toraya, cette p√Ętisserie traditionnelle japonaise qui se trouve √† 5 minutes √† pied de la place de la Madeleine. Elle a ouvert ses portes il y a plus de 30 ans maintenant. Il y a quelques semaines j'ai appris que Toraya se faisait une beaut√©. Il faut dire que le d√©cor √©tait un peu vieillot. Bien que l'ext√©rieur n'ait pas chang√©, l'int√©rieur est radicalement diff√©rent. Des couleurs claires, beaucoup de lumi√®re, une grande table d'h√īte avec de jolies compositions florales dessus et surtout au fond avant les cuisines un espace derri√®re il est possible de voir le chef fabriquer les fameux wagashi. Ces p√Ętisseries japonaises sont peu caloriques mais riches en fibres. Elles sont pr√©par√©es avec 4 ingr√©dients principaux : l'Azuki, les petits haricots rouges ou blancs, le An, la fameuse p√Ęte d'azuki sucr√©e, le Kanten qui est extrait d'algues rouges tengusa (que l'on appelle chez nous agar-agar) et le Wasambon-to, le sucre japonais fabriqu√© √† base de cannes √† sucre.

Toraya nous propose donc de d√©couvrir des wagashi dont les saveurs vont suivre les saisons. On peut ainsi d√©guster des Namagashi de saison mais aussi du yokan, de la p√Ęte d'azuki g√©lifi√©e √† l'agar agar, des Monaka, des gaufrettes √† la farine de riz et fourr√©es √† la p√Ęte An et des Manju, une brioche cuite √† la vapeur fourr√©e de p√Ęte d'azuki. Pour les prix il faut compter 6.5 euros pour les Namagashi, 4 √† 5.2 euros pour un yokan, 4 euros pour un Monaka et 5.4 euros pour un Manju. Mais il y a aussi des macarons (2.3 euros), des dorayaki (4.2 euros), un g√Ęteau matcha azuki (6 euros) et du Suiko. Ce dernier est une petite sucrerie √† base de wasambonto qui se marie bien avec les th√©s japonais surtout le matcha. Il faut compter 14.5 euros la boite de 12 suiko. Mais Toraya c'est aussi un salon de th√© o√Ļ l'on peut d√©guster diff√©rents desserts comme le kuzukiri (13.3 euros) un bol de fines lamelles d'arrow-root g√©lifi√©es. Il y a aussi l'Oshiruko (12.80 euros), une soupe sucr√©e d'azuki avec des mochi. Enfin il y a plusieurs recettes d'An-Mitsu (10 √† 12 euros), des bols de d√©s de gel√©e avec la fameuse p√Ęte An aux haricots rouges pouvant √™tre accompagn√©s de glace. Enfin il y a aussi les glaces maisons au matcha et aux haricots rouges (8 euros). Et qui dit salon de th√©, dit th√© japonais. Toute la gamme est pr√©sente avec Genmacha, Hojicha, Sencha, Matcha, Gyokuro et m√™me du Soba-cha. Il faut compter entre 6 et 12 euros la petite th√©i√®re. Pour le d√©jeuner la maison propose des petites collations sous forme de petits menus √† environ 30 euros et se composant d'une soupe miso, de petits l√©gumes croquants sal√©s, d'un bol de riz recouvert de diff√©rents ingr√©dients, d'un g√Ęteau et de deux types de th√©s.

Alors que penser du nouveau Toraya ? Le d√©cor est vraiment sympa et cela redonne un beau cadre √† cette p√Ętisserie qui √©tait un peu vieillotte. Ensuite il y a les wagashi. J'ai test√© le sakura-mochi, c'est un mochi rose sucr√© fourr√© de p√Ęte de haricots rouges et entour√© d'une feuille de cerisier l√©g√®rement sal√©. C'est bon mais l√©g√®rement bourratif. Ensuite j'ai test√© la wagashi en forme de fleur de tournesol. Le c¬úur de la fleur est √† base de la fameuse p√Ęte An qui est franchement tr√®s compact. Bon je vous le dit de suite je n'ai pas aim√© et franchement je trouve els wagashi de Walaku bien meilleurs car ils sont plus l√©ger et la p√Ęte An est vraiment tr√®s bonne. Ensuite il y avait aussi un g√Ęteau magnifique dans sa pr√©sentation avec un cube de gel√©e avec dedans une petite carpe koi. C'est tr√®s beau mais aucune saveur ne se d√©gage de cette cr√©ation. Enfin il y a le yokan √† l'abricot qui lui √©tait vraiment tr√®s bon.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
24 Jun 2011
P‚tisserie Toraya

L'article

par Frédéric Lacroix

Toraya est la seule p√Ętisserie japonaise traditionnelle de France.. Elle a ouvert ses portes en 1980. La grande sp√©cialit√© de la maison sont les fameux Wagashi, ces petits g√Ęteaux japonais qui marquent les diff√©rentes saisons et dont les principaux ingr√©dients sont les haricots azukis, le sucre la farine de riz et l'agar agar. On vient chez Toraya soit pour acheter et emporter les Wagashi du mois et d'autres petits g√Ęteaux, soit prendre un th√© ou un matcha avec une petite p√Ętisserie. Il faut compter environs 4 euros pour une p√Ętisserie et on a le choix entre des Yokan, des Monaka, des Manju et bien sur les Wagashi qui changent tous les mois.

Le salon de thé

La p√Ętisserie poss√®de une partie qui fait salon de th√© ouvert de 10h30 √† 19h et souvent tr√®s fr√©quent√© entre 11h30 et 15h00. Pour les d√©jeuner il existe trois menus qui changent tous les mois et qui reviennent √† environs 25 euros, comme par exemple le menu Sansai Okawa, un riz glutineux √† la vapeur avec champignons et bambou servi avec une salade, des petits l√©gumes sal√©s, une soupe miso, un th√© Bencha, un g√Ęteau frais et un th√© matcha. Sinon on peut venir prendre un th√© vert (environs 5 euros), un bol de matcha (5,50 euros), un chocolat chaud au matcha (7,50 euros) ou bien un matcha glac√© (6 euros) que l'on accompagnera d'une p√Ętisserie maison. Il existe aussi une carte de desserts japonais comme le Kuzukiri (13 euros) sp√©cialit√© de l'√ģle de Shikoku, l'Oshiruko (12 euros) une soupe √† base d'haricots azukis et aux mochis grill√©s ou bien un an Mitsu (10 euros) des d√©s de gel√©e avec des haricots rouges ou bien de la glace matcha.

Les spécialités maisons

Toute l'ann√©e on peut prendre quelques sp√©cialit√©s que l'on va pouvoir rapporter chez soi dans de superbes sacs en papier. Attention ces g√Ęteaux et p√Ętisseries sont √† consommer tr√®s rapidement.

On peut ainsi prendre une petite boite de Yokan (p√Ęte de haricots rouges) √† plusieurs parfums comme au sucre de canne roux, au miel, au kinako (poudre de soja noir grill√©) et m√™me au miso blanc. Il faut compter entre 8 et 60 euros en fonction de la taille de la boite. On peut aussi prendre des Monaka (3 euros pi√®ce), une fine gaufrette √† la farine de riz fourr√©e √† la p√Ęte de Azuki. Il en existe trois types, les Fleurs de prunier au koshi-an (p√Ęte d'azuki rouges en pur√©e), les Fleurs de chrysanth√®me √† l'ogura-an (p√Ęte d'azuki rouges en morceaux) et les Fleurs de cerisier au shiro-an : (p√Ęte d'azuki blanc).

Il existe aussi diff√©rents Manju (4 euros pi√®ce), g√Ęteau de p√Ęte de riz cuit √† la vapeur, parfum√© et four√© de p√Ęte de haricots azukis. On trouvera des Manju √† la fleur de cerisier, des traditionnels ou bien parfum√© √† l'armoise. Autres g√Ęteaux, cr√©ation de la maison, les yokan aux abricots et les yokan aux figues (3.80 euros).

Les Wagashi de Mai et de Juin

Ces g√Ęteaux sont √† 4,50 euros et ils portent des noms √©vocateurs des saisons. Au mois de Mai nous avions le Sasagoromo ou d√©lice en robe de Bambou, ke Kuzu Yaki ou d√©lice de Maranta, le Shin Hama no Matsu ou les pins du bord de mer, le Ayame Man ou Gracieux Iris et la Rikyu Manju.

Pour Juin nous avons eu le Hana Kikyo ou lumineuses Campanules, le Hatsu Botaru ou premières lucioles, la Sawabe no Hotaru ou luciole du Marais et le Ao Momiji ou à l'ombre des érables verts.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus