Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Issé Izakaya

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 45 Rue de Richelieu, Paris, France

Téléphone à: 01 42 96 26 60

Horaires: Du lundi au samedi de 12h à 14h et 19h à 1h

Prix: Environ 40 euros

Site internet :

19 Sep 2015
Restaurant Isse Izakaya

L'article

par Frédéric Lacroix

Cela faisait longtemps que je n'étais pas allé chez Issé Izakaya et il faut dire que depuis mon dernier passage il y a eu quelques changements importants. Le restaurant a changé de propriétaire et aussi de chef en cuisine. Le style est toujours le même avec cette ambiance bar à sakés et carte composée de nombreux petits plats. Alors comment cette adresse a-t-elle évoluée ?

Iss√© izakaya est un restaurant qui a eu plusieurs vies. Ce restaurant a √©t√© cr√©√© par le propri√©taire de l'√©picerie Workshop Iss√© et du tr√®s beau restaurant Bizan , Mr Kuroda. Il a √©t√© d'abord un restaurant sp√©cialis√© dans l'anguille avant de devenir une izakaya. Il y a maintenant 2 ans un important changement a eu lieu, puisque le nouveau propri√©taire des lieux est Patrick Duval qui poss√®de le bar √† sushis dans le 8√®me arrondissement mais aussi le tr√®s int√©ressant magasine Wasabi et le regrett√© restaurant Yuzu √† Nice. Il installe alors √† la t√™te de ce restaurant son chef du bar √† sushi, Izumi Terutaka pour relever le niveau du la cuisine. Le lieu devient alors une v√©ritablement izakaya avec un bar √† sak√© o√Ļ l'on retrouve toutes les grandes bouteilles de chez Mr Kuroda. Et pas moins de 28 r√©f√©rences de sak√©s comme des Junmai, des Ginjo, des Dai Ginjo, des sak√©s √† d√©guster chauds ou froids. M√™me si le d√©cor de la pi√®ce reste le m√™me, la salle du bas est enti√®rement refaite √† la japonaise tout en tatamis avec sous les tables un espace pour glisser les jambes. La nouvelle carte propose quant √† elle une belle s√©lection de petits plats. Cela va de diff√©rentes pr√©parations de coquillages √† des pr√©parations de poissons en passant par des plats de viandes et des s√©lections de sushis du moment. Pour les prix il faut compter entre 5 et 23 euros. Les prix des sak√©s il est possible de commander au verre ou bien √† la bouteille. L√† il faut compter entre 7 et 14 euros le verre ou entre 60 et 130 euros la bouteille. Alors que penser de la nouvelle version d'Iss√© Izakaya ? D'un point de vue gustatif c'est vraiment tr√®s bon et la cuisine est tr√®s fine (m√™me si j'ai √©t√© un peu d√©√ßu par un des plats) avec des produits de belle qualit√©. Par contre d'un point de vue prix je trouve que nous sommes en pr√©sence d'un restaurant assez cher. J'ai quand m√™me trouv√© que certains plats √©taient chers pour la quantit√© propos√© m√™me si on nous pr√©vient d√®s le d√©part que les portions sont petites.

Comme je le disais la cuisine est vraiment tr√®s bonne. On d√©bute le repas par des palourdes au sak√© (12 euros), tr√®s bien pr√©par√©es car pas une trace de sable. Ensuite une pr√©paration int√©ressante avec des couteaux et aubergine avec une sauce tomate/bonite s√©ch√©e (16 euros). C'est une belle pr√©paration qui m'inspire pour de futures recettes. Le troisi√®me plat √©tait des karaage de crabe en mue √©pic√© (14 euros). C'est le plat qui m'a le plus d√©cu durant mon repas. Il est vrai que j'ai l'habitude de ce m√™me plat chez Kashiwa au Cannet. L√† j'ai trouv√© les beignets trop lourds, imbib√©s de sauce et je n'ai pas trouv√© le c√īt√© √©pic√© de la recette.

On poursuit par le sashimi de seiche et d'oursin. Un plat délicieux mais facturé quand même 19 euros. Puis un plat d'exception avec des sashimis de toro à 29 euros. Ensuite de la bonite en tataki à 19 euros puis des californian maki de tempura de gambas (12 euros). Tous ces plats sont vraiment très bons mais les portions pas très grosses.

Ensuite voici le black cod au miso (19 euros), un petit morceau de poisson mariné au miso et grillé que l'on accompagnera d'un bol de riz blanc (4 euros). Enfin on termine par le tonkatsu (15 euros), très bien réalisé et qui est accompagné d'une sauce au miso rouge épaisse (comme la grande spécialité culinaire de Nagoya).

En dessert nous avons choisi 4 petites douceurs avec une glace au thé vert vraiment très bonne (4 euros), une glace au sésame noir vraiment excellente (4 euros), un sorbet au yuzu arrosé d'une liqueur de yuzu (9 euros) excellent aussi et un flan au sésame noir au coulis de sucre d'Okinawa (8 euros), là aussi une belle réussite.

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

29 Aug 2011
Restaurant Isse Izakaya

L'article

par Frédéric Lacroix

Centre de Paris, √† deux pas du quartier japonais de Paris, rue richelieu, une devanture qui vous rappelle quelque chose ? Oui nous sommes bien devant Isse Izakaya, qui √©tait il n'y a pas si longtemps Unase√Į , qui lui-m√™me √©tait l'ancien Iss√©. Termin√© les sp√©cialit√©s √† l'anguille, place √† une Izakaya avec plein de petits plats. Il faut croire que c'est la mode des Izakaya √† Paris car Isse Izakaya est le deuxi√®me restaurant du genre apr√®s Lengu√© , mais voila il n'arrive pas √† la cheville de ce dernier. Au contraire il me fait penser aux Izakaya √† 270 yens des grands centres urbains du Japon. La carte compte quelques plats entre 3 et 15 euros et il y a aussi une ardoise avec quelques suggestions du jour.

Le cadre est rest√© le m√™me, le personnel aussi et l'ambiance est un peu froide. Comme nous sommes dans une Izakaya, la carte des boissons est assez importante avec un grand choix de sak√©s et de shoju. Effectivement l√† on peut facilement se faire plaisir en goutant plusieurs styles de sak√©s mais j'avoue qu'il faut s'y connaitre un peu pour vraiment appr√©cier la chose. A la carte on trouvera quelques plats simples comme des onigiris, les croquettes de pomme de terre, le tofu frit (Agedashi tofu), deux plats de sashimis, quelques salades maisons (tomate mozzarela tofu, ou avec radis daikon et prune sal√©e, d'imposant Kushi age et quelques plats chauds. C'est vrai un choix limit√© dont les saveurs ne sont pas au rendez vous. Comme je le disais les plats servis m'ont rappel√© fortement les plats des Izakaya √† 270 yens, √©tablissements de qualit√© moyenne. Il est bien dommage que la qualit√© pr√©sente dans la cuisine de Unase√Į se soit perdu, car le principe de faire une Izakaya √† Paris est une bonne id√©e pour faire d√©couvrir la cuisine japonaise. En conclusion si vous voulez d√©couvrir l'ambiance Izakaya, allez chez Lengu√© .

Pour débuter le repas on peut prendre soit un saké soit par exemple la liqueur de yuzu. Ensuite voici les rouleaux de printemps aux saumon et légumes (7 euros) sans plus, le sashimis de saumon et le tartare de gambas et crabe (15 euros) un peu cher à la vue de l'assiette (en plus le saumon n'était vraiment pas terrible) ou bien l'Agedashi tofu, tofu frit à la sauce dashi (7 euros) très correct.

En plat chaud le porc mijoté au saké (9 euros) vraiment excellent pour le coup (il m'a rappelé des souvenirs de porc mijoté à Kagoshima) ou bien le blanc de poulet pané en feuille de shiso, prune salée et fromage de brie (9 euros), une idée excellente mais je cherche encore le gout si particulier de la feuille de shiso et de la prune salée. A l'ardoise nous avions les brochettes de poulet haché frit (8 euros) et les brochettes de canard au poivre du japon (9 euros).

Enfin en plat plus important les Kushi Ag√©. Au d√©part c'est-ce plat qui m'attir√© dans le restaurant. Il faut dire que j'aime bien ce plat surtout lorsque l'on a l'habitude d'aller dans un restaurant comme Shu √† Paris. Le plat annonc√© est de 3 brochettes pour 8 euros ou 5 pour 15 euros. On y trouve aussi annonc√© porc des Pyr√©n√©es, saint jacques, poisson et l√©gume du jour. Ce jour l√† j'ai eu le droit √† porc, saumon, cabillaud, courgette et aubergine. Mais contrairement √† Shu o√Ļ les kushi ag√©s sont petits, l√©gers et tr√®s fins en bouche, ici ils sont imposants, lourds et limite trop cuits.

Enfin en dessert le choix est assez restreint mais on peut prendre une glace au sésame noir ou une crème brulée au thé brun.

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus