Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Shu

La note de Fred: 5

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 6 rue Suger, Paris, France

Téléphone à: 01 45 34 25 88

Horaires: Tous les jours sauf dimanche midi et lundi

Prix: 38 à 68 euros le soir

Site internet :


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
04 Mar 2012
Restaurant Shu

L'article

par Frédéric Lacroix

Retour chez Shu, l'un de mes restaurants japonais préférés à Paris. Mais cette fois ce n'est pas le soir que j'y passe mais le midi. Oui Shu ouvre maintenant ses portes pour le déjeuner les jeudis, les vendredis et les samedis, pour l'instant. Shu est donc ce restaurant se trouvant dans le quartier Saint Michel, dans une petite rue tranquille et que l'on reconnait de suite à la taille de sa porte d'entrée, pas plus haute que 1m20.

La grande spécialité de Shu et de son chef, Osamu Ukai et le Kushi-age, les petites brochettes recouvertes de panure et qui sont frits dans de l'huile bouillante. Cette recette trouve son origine dans la ville d'Osaka. Le soir on trouve toujours les 3 menus, Kazé à 38 euros, Suzu à 48 euros et Kyôu à 56 euros. Mais je vais vous parler du menu du déjeuner. Depuis le 23 février 2012, 3 fois par semaine (jeudi, vendredi et samedi) Shu est ouvert de 12h à 14h30. On a le choix entre deux menus, l'un à 19 euros (avec entré, plat et dessert) et l'autre à 34 euros (entrée, bento et dessert). Pour tous les plats proposés dans ces menus, pas de kushi-agé mais de petites préparations à base de poissons ou de viandes qui sont réalisées par un jeune chef japonais qui donne un coup de main à Osamu Ukai. Pour le menu à 19 euros on a le choix entre deux entrées comme par exemple un mesclun et chinchard mariné ou bien une salade de choux fleur au poulet teriyaki. Ensuite on choisi entre deux plats, comme du saumon sauce yuzu et soja ou une côte de porc sauté au gingembre. Pour terminer le repas le dessert est imposé par l'inspiration du chef. Pour accompagner le repas on peut prendre une excellente bière Owa, une bière rousse assez rare à trouver en France. La vaisselle qui sert pour la présentation des plats de ce menu provienne de chez Sucre Glace .

Le deuxième menu est à 34 euros. Pour commencer une petite mise en bouche qui ce jour là était une belle salade de mesclun (et je peux vous dire que cette salade était vraiment excellente, venant du midi j'ai retrouvé certains parfums de là-bas) avec du saumon fumé d'Ecosse mariné dans une sauce au gingembre et accompagné d'une vinaigrette à l'umé (prune japonaise salée). Ensuite c'est le bento qui est accompagné d'une excellente soupe miso et d'un bol de riz.

Pour accompagner notre bento, on peut prendre un saké froid qui est servit dans un bambou. Puis voici venir le bento, dans une belle boite en bois de deux étages et qui contient 4 petits plats : ce jour là du chinchard avec des petits haricots verts croquants et une sauce vinaigré, une sélection d'excellents sashimis dont de la daurade et de la noix de Saint-Jacques, de belles crevettes à la sauce miso sur lit de légumes croquants et de la joue de bœuf petit clin d'oeil à la cuisine française, mélangeant les saveurs de chez nous et du Japon.

Enfin pour terminer le repas le chef avait préparé ce jour une petite panna-cota au saké avec une petite tuile et de la poudre de matcha, excellent avec un bon café.

Conclusion : cette ouverture est une belle réussite alors il ne fait pas hésiter à y aller.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
24 Feb 2011
Restaurant Shu

L'article

par Frédéric Lacroix

C'est dans une petite rue très calme à quelques pas à peine de la place Saint André des arts et de la place ultra-bondée Saint Michel, que se trouve ce restaurant proposant une cuisine japonaise unique à Paris : les Kushi-agé. Mais parlons d'abords du restaurant avant d'aborder la cuisine. Extérieurement on est surpris par la taille de la porte d'entrée, à peine 1m20 de haut, mais la contorsion pour rentrer en vaut la peine. A l'intérieur le sous-sol formé de deux petites salles et de la cuisine possède un décor très zen, mais bien ordonné. Il faut même descendre dans une deuxième cave pour accéder aux toilettes. Partout sur les tables on trouve des petites orchidées et des compositions florales, oeuvres d'un fleuriste japonais basé sur l'art de l'Ikebana. La cuisine est réalisée par Osamu Ukai qui oeuvre derrière un comptoir pour préparer une cuisine délicieuse.

1er visite : 2008

3 menus sont proposés le soir, à 38 euros (15 brochettes), 48 euros (18 brochettes) et 68 euros (24 brochettes). Au menu des Kushiagé accompagnés aussi de petits plats très fins comme de la daurade sur un lit d'épinards vinaigrés comme mise en bouche, ou bien de l'igname râpé avec de l'anguille, ou alors de la poitrine de porc grillée avec une très bonne sauce sucrée, ou alors une pince de crabe frite aux pousses de soja. Et bien sur pour commencer une petite assiette de sushis des poissons de saison.

Ensuite les brochettes avec par exemple au menu : aile de poulet, aubergine et miso rouge, champignon, puis Taro, seiche avec oursin, boulette de boeuf et porc haché, croquette de riz et potiron, oeuf de caille, foie gras et miso. Ensuite deuxième série, Brocoli, calamars et poivron et boulette de sardine, puis courgette, canard et lotus, et pour finir saumon, poulet sauce prune et chipolata et combos, ou bien de la pomme de terre en gelée, de la palourde, de la crevette, de l'igname avec des algues, du riz gluant avec des oeufs de cabillaut, de la coquille saint jacques, ou bien de la langue de porc. Les ingrédients varient selon les saisons, et on peut avoir d'autres petites brochettes comme des légumes : des mini-pâtissons, des combos, du kabu (une espèce de navet japonais). En viande, du magret de canard, du filet mignon de porc, des blancs de poulets. Pour les fruits de mer, de la coquille saint jacques aux oeufs de cabillaud, du crabe royal, de l'huitre, etc …. Ensuite on a le choix entre du riz au thé vert Ochazuké ou de fines nouilles d'Inaniwa dans un bambou. Enfin pour finir, les desserts sont là aussi fonction de la saison. Pour l'été nous allons pouvoir déguster en dessert une très bonne glace pillée au matcha, avec des haricots rouges, et dessus une fraise en kushiagé, un délice !!!!! Et pour l'automne un excellent Cheese-cake au thé vert. Le tout est à arroser avec un très bon saké froid ou chaud.

2ème visite : 2009

Mise à jour du mois d'Aout 2009 : changement dans les menus de Shu. On retrouve les deux menus Kaze à 38 euros et Suzu à 48 euros avec pour le premier 15 Kushiagué, un amuse-gueule, du riz blanc et une soupe miso ou bien du riz au thé vert et un dessert et pour le second un amuse-gueule, une assiette de sashimis de saison, un plat de saison, 15 kushiagué, un intermède des nouilles ou du riz au thé vert et un dessert. Le plus gros changement se trouve au niveau du grand menu qui passe à 56 euros et qui est complètement changé, car on y trouve un amuse-gueule, l'assiette de sashimis de saison, trois petits plats de saison, 9 kushiagué, un intermède, du riz au thé vert ou des nouilles et un dessert.

Voici par exemple les plats du menu Kyou et du menu Suzu du mois d'Aout 2009, avec pour commencer un petit plat de poulet croustillant aux épinards, puis le sashimis de saison avec du thon rouge, du saumon, de la daurade, de la sériole, et de la lamproie et ensuite deux sushis à la mode d'Osaka à l'anguille. Ensuite un autre petit plat avec des coquilles St Jacques et broncollis à la sauce miso, puis un morceau de daurade cuite sur un lit d'épinards sauvages, et enfin un plat de porc à la pomme de terre. Ensuite les kushiagué ^^. On retrouve le blanc de poulet à la sauce miso, l'aubergine et la courgette, mais aussi la boulette de riz au boeuf, la shiitaké, et la seiche aux oeufs de tobiko, puis l'oeuf de caille, le potiron et le fameux foie gras au miso. Pour complèter voici quelques brochettes des autres menus, comme la brochette de fruits de ginko, le canard et le lotus, puis les combos à la sauce aux prunes, la crabe royal et une superbe crevette, ainsi que le petit intermède, une espèce d'algue au saké. Enfin pour finir toujours les nouillles fines d'Inaniwa et le superbe dessert de chez Shu : l'émulsion de fromage blanc à la japonaise à la crème d'haricots rouges.

3ème visite : 2010

Le menu Kyou du moi d'Aout 2010, avec de nombreux petits plats de saisons et les 9 kushi-age. Pour commencer, la petite mise en bouche, avec de l'omelette japonaise sur haricots verts croquants sauce miso, puis deux petits sushis de daurade à la sauce au pistou. Ensuite la sélection de sashimis avec pour cet été deux beaux morceaux de liche. Puis voici venir trois nouveaux petits plats, des sashimis d'anguille, puis une petite salade de légumes et de poulet et le petit filet de lieu sur une émulsion d'agar agar au thé vert. Voici venir les Kushi Age, avec shiitake farci à la crevette, courgette et filet de porc au miso rouge. Un petit intermède avec de la crevette dans une émulsion de thé vert, et les 6 autres kushi-age, avec champignon de paris, crevette royale, taro, seiche, crabe royal et pomme de terre japonaise. Enfin pour terminer ce repas, après avoir pris des nouilles fines, voici venir le dessert une gelée au sirop d'érable et au pamplemousse rose sur un lit de petits morceaux d'avocat.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus