Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Pierrot 1er

La note de Fred: 5

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Français

Adresse: 51 Rue Félix Fauré, Cannes, France

Téléphone à: 04 93 39 03 95

Horaires: Tous les jours

Prix: Environ 40 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
19 Nov 2013
Restaurant Pierrot 1er

L'article

par Frédéric Lacroix

Petite retour au Pierrot 1er, surement l'un de mes restaurants prĂ©fĂ©rĂ©s de Cannes oĂč il y a eu quelques petits changements depuis mon dernier passage. La principale nouvelle est que depuis quelques mois, Mr Foppiani est devenu maitre restaurateur, gage de qualitĂ© et de fait maison pour le restaurant Pierrot 1er.

La couleur bleue ciel du Pierrot 1er a laissé la place à la couleur rouge de la maison Foppiani. Depuis quelques mois la maison a eu le titre de maitre restaurateur. Il distingue les établissements qui ont une cuisine élaborée sur place, qui utilisent des produits bruts de qualité, qui ont fait l'objet d'un audit de qualité strict et qui utilise une équipe de professionnels. Autre nouveauté au Pierrot 1er, sa carte. Depuis quelques temps, la carte se tourne vers les spécialités de la maison Foppiani, c'est à dire la cuisine italienne et surtout les pùtes qui sont bien sur élaborées sur place. On retrouve le menu à 25 euros avec entrée, plat et dessert qui évolue en fonction des saisons et une carte qui se décompose en 10 catégories : entrées (de 12 à 19 euros), salades (10 à 19 euros), poissons (15 à 45 euros), viandes (17 à 22 euros), pùtes (10 à 22 euros), risotto (16 à 19 euros), raviolis (14 à 22 euros), lasagnes (14 à 16 euros), fruits de mer(des bulots à 5 euros au grand plateau de fruits de mer pour 2 personnes à 90 euros) et desserts (8 à 12 euros). En plus de la carte et du menu il y a l'ardoise qui change trÚs réguliÚrement et qi fait la part belle à des inspirations culinaires en fonction des produits de saison. Faut il que je précise que la cuisine est vraiment réussie, entiÚrement faite maison avec de belles présentations, depuis les entrées jusqu'aux desserts. Il faut savoir que les pùtes et raviolis sont fabriqués depuis plus de 60 ans par la maison Foppiani qui a aussi un petit magasin derriÚre le restaurant dans la rue Grande (ou rue Meynadier).

Parmi les inspirations culinaires pour les entrées on peut choisir dans la carte la fricassée de calamars à l'huile d'olive citronnée (12 euros) , ou bien la tomate-mozzarella (di Buffala) façon Pierrot 1er (15 euros) , les profiteroles de chÚvre frais et basilic (14 euros) et petite salade mesclun au pignons, parmesan et tomate séchée ou bien une entrée de l'ardoise du moment comme le foie gras pressé au magret de canard (19 euros) et sa petite tarte tatin aux figues. Enfin dans la carte des salades il y a la salade de mesclun et tomate séchée accompagnée de conchiglionni farcis d'un tartare de saumon mariné et crÚme fraiche (15 euros).

Pour les pùtes il faut absolument prendre les raviolis maisons niçois à la sauce daube (14 euros) ou bien les raviolis de crabe avec sauce homardine gratinée au vieux parmesan (22 euros). Un plat de pùte de l'ardoise fut les lasagnes de coquilles saint jacques aux asperges vertes (14 euros). Pour les gros plats de pùtes nous avons à la carte les linguines aux scampis à l'ail et au persil (17 euros) et pour les risottos nous avons le risotto à la crÚme tartuffata et son carpaccio de truffe (19 euros).

Pour les plats de viande pourquoi ne pas tenter le tartare à l'italienne avec tomate séchée, parmesan, grosses capres accompagné de frittes maisons (19 euros). Pour le poisson on prend l'assortiment de poissons du moment accompagné d'une petite ratatouille (19 euros) ou bien un plat de l'ardoise comme les succulentes cuisses de grenouilles (22 euros).

Pour le dessert pourquoi ne pas prendre le macaron maison Ă  l'huile essentielle de basilic Ă  la mousse lĂ©gĂšre Ă  la vanille et framboises, le semifreddo Ă  la noisette et chocolat, le baba au rhum ou bien un sablĂ© aux pĂȘches de vigne.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a Ă  son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en gĂ©nĂ©ral il aime faire partager ses dĂ©couvertes, ses expĂ©riences et ses crĂ©ations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
16 Aug 2012
Restaurant Pierrot 1er

L'article

par Frédéric Lacroix

Au dĂ©but de l'annĂ©e je vous parlais de la rĂ©ouverture de Pierrot 1er, restaurant reprit par la famille Foppiani. J'avais eu un coup de coeur pour cette belle adresse grĂące Ă  un accueil impeccable et une cuisine moderne et originale pour un trĂšs bon rapport qualitĂ© prix. De passage Ă  Cannes je suis retournĂ© au Pierrot 1er et je confirme que nous sommes en prĂ©sence d'une trĂšs belle adresse qui mĂ©rite d'ĂȘtre mieux connu. Alors si vous ĂȘtes de passage Ă  Cannes n'hĂ©sitez pas Ă  passer rue Felix Faure et profitez de la cuisine du Pierrot 1er.

Depuis mon dernier passage il y a eu quelques petites modifications et ajustements dans la carte. Le midi on se laisse tenter par la formule midi Ă  15 euros (du lundi au vendredi) avec un plat, un dessert, un cafĂ© ou Âœ eau minĂ©rale. Il y a aussi le menu Ă  25 euros avec entrĂ©e, plat et dessert qui change tous les deux ou trois mois, menu disponible le midi et le soir. Il y a aussi la carte avec les entrĂ©es (entre 10 et 32 euros) avec par exemple la soupe de poissons de roche maison, la salade de St jacques, le tartare de thon ou bien la salade de homard. Pour les plats nous avons le choix entre quelques viandes (de 18 Ă  32 euros) avec poitrine de volaille aux artichauds, entrecĂŽte Black Angus ou selle d'agneau en croute d'olive, entre des pĂątes et des raviolis bien sur frais et fait maison (de 16 Ă  32 euros) comme les raviolis aux lĂ©gumes de saison, les raviolis au homard ou les penne Ă  l'encre de seiche et scampis. Enfin il y a les prĂ©parations de poissons (15 Ă  28 euros) avec pavĂ© de saumon, pavĂ© de thon, assiette du pĂ©cheur ou des poissons entiers grillĂ©s (de 28 Ă  79 euros) avec du loup label rouge ; de la daurade royale, du homard ou du turbot. Enfin pour terminer le repas il y a la carte des desserts (de 8 Ă  10 euros) comme le mi cuit au chocolat, le tiramisu aux fruits rouges ou le soufflĂ© au Bailey's. Au final une belle cuisine qui en plus est trĂšs bien prĂ©sentĂ©e et qui est bien rĂ©alisĂ©e par un jeune chef Michael Morel.

Pour débuter le repas une petite mise en bouche avec un gaspacho maison. Ensuite voici deux entrées du menu à 25 euros avec une petite salade de mini encornets (comme au Japon) avec des edamamés, des feuilles de shiso et des tomates ou bien la tarte fine aux filets de rougets et légumes grillés, poivrons et courgettes.

Ensuite voici trois entrées de la carte avec pour commencer la salade de Si Jacques (18 euros) avec de sucrines surmontées d'une brochette de belles noix de saint jacques légÚrement grillées. Ensuite le tartare de thon au gingembre et à la coriandre (22 euros), une superbe entrée trÚs fraiche et trÚs bien assaisonnée. Enfin la troisiÚme entrée, la pyramide de fraicheur au crabe (18 euros) avec trois étages, un gaspacho, une salade de crabe frais et un guacamole maison, dans une présentation originale.

Pour les plats de la carte voici venir le pavé de thon grillé sur un salpicon de poivrons vinaigrette au jambon de Parme (24 euros) ou la brochette de gambas et de saint jacques sur un lit de petits légumes croquants (19 euros). Deux plats de l'un des menus avec le poulet jaune et son lit de chou au lard (succulent et fondant) ou l'assiette de poissons grillés avec un morceau de thon, de daurade, de loup et de rouget avec quelques petits légumes croquants.

Pour les pùtes voici venir les raviolis maisons aux légumes de saison accompagnés de pois gourmands, asperges vertes et poivrons jaunes (18 euros) ou les pennes à l'encre de seiche et ses scampis (18 euros).

Pour terminer le repas le petit fromage de chÚvre frais de la région et sa petite salade, de l'ananas avec un sabayon aux fruits de la passion, le fondant au chocolat avec une boule de glace à la vanille (trois desserts du menu à 25 euros), le tiramisu maison aux fruits rouges (8 euros) ou bien le sablé aux framboise avec une crÚme légÚre et des feuilles de shiso (10 euros).


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a Ă  son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en gĂ©nĂ©ral il aime faire partager ses dĂ©couvertes, ses expĂ©riences et ses crĂ©ations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
16 Jan 2012
Restaurant Pierrot 1er

L'article

par Frédéric Lacroix

Nous voici à Cannes, dans la rue Félix Fauré et ses nombreux restaurants. Le Pierrot 1er est une institution à Cannes. Pendant longtemps ce restaurant était l'un des meilleurs de la ville et puis pierrot à quitté les lieux. Le restaurant a périclité et il est resté fermé pendant quelques années. La fin de l'année 2011 a vue la réouverture de cet établissement avec une toute nouvelle équipe aux commandes, celle du Modo-mio . Au menu, une belle cuisine française avec quelques touches d'autres pays avec pour maitre mot : qualité des produits et plaisir des papilles.

Le Pierrot 1er renait donc de ses cendres, grĂące Ă  l'Ă©quipe du Modo-moi, dans de nouvelles couleurs avec un trĂšs beau dĂ©cor, trĂšs classe dans les tons blancs et rouges. La petite touche en plus est la prĂ©sence d'une vĂ©ritable cheminĂ©e juste avant le bar. MĂȘme les toilettes sont beaux. On se sent tout de suite bien ici et on s'attend Ă  passer une bonne soirĂ©e autour d'une belle cuisine. Et c'est le cas car la carte est Ă  la hauteur de nos espĂ©rances avec des produits de trĂšs bonne qualitĂ© qui sont trĂšs bien prĂ©parĂ©s. Alors que la cuisine du Modo-moi est tournĂ©e vers l'Italie, au Pierrot 1er c'est une belle cuisine moderne qui nous attend. Au menu on trouvera des Ă©crevisses, des coquilles Saint-Jacques, du homard, du foie gras, du loup, du filet de bœuf, de la truffe entre autre. Mais l'Italie n'est pas loin avec les linguines aux fruits de mer, des risottos et des raviolis, marque de fabrique de la maison Foppiani.

A la carte il faut compter environ 50 euros pour faire un trĂšs bon repas. En moyenne les prix varient de 16 Ă  23 euros pour les entrĂ©es, de 22 Ă  32 euros pour les plats de viande ou de poisson et environ 20 euros pour les pĂątes et risottos. Il y a aussi des plats d'exceptions comme la cĂŽte de bœuf Simmental pour deux personnes Ă  58 euros ou le turbot entier pour 2 personnes Ă  56 euros. En plus de la carte il y a une ardoise avec 3 Ă  4 plats d'exceptions de saison comme par exemple le risotto aux truffes ou le filet de bœuf aux truffes. Mais ce qui fait la force du restaurant c'est son menu Ă  28 euros avec entrĂ©e, plat et dessert. Ce menu se compose de 3 entrĂ©es, 3 plats et 3 desserts qui changent tous les mois. Un menu avec un excellent rapport qualitĂ©-prix. En conclusion on passe un excellent moment au Pierrot 1er surtout pour nos papilles. Je n'ai qu'une chose Ă  dire : longue vie au nouveau Pierrot 1er.

Voici le fameux menu à 28 euros, le tout premier du Pierrot 1er au mois de décembre 2011. On notera la qualité du pain avec des petits pains nature et d'autres aux olives. Et pour débuter le repas une petite mise en bouche avec une tranche de saumon fumé fait maison par le chef.

Voici venir les entrĂ©es : la cassolette de pĂ©toncles aux pleurotes avec des gnocchis aux Ă©pinards et un jus au yuzu, un riche mĂ©lange de saveurs, le pressĂ© de queue de bœuf aux jeunes poireaux accompagnĂ© de vinaigrette tiĂšde au vin de Bourgogne et la mousseline de chĂšvre frais aux pignons torrĂ©fiĂ©s accompagnĂ©e de pousses de pourpiers et d'une petite sauce au pistou, une entrĂ©e fraiche et pleine de goĂ»t.

En plat la poitrine de volaille fermiĂšre contisĂ©e au foie gras sur un risotto crĂ©meux ou bien la brochette de gambas Ă  la coriandre fraiche sur un lit de nouilles sautĂ©es aux lentins du chĂȘne (les shiitakes japonais). Pour finir le repas, voici les desserts : du riz au lait façon grand-mĂšre avec du caramel et quelques fruits et une excellente crĂšme brĂ»lĂ©e au Toblerone.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a Ă  son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en gĂ©nĂ©ral il aime faire partager ses dĂ©couvertes, ses expĂ©riences et ses crĂ©ations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus