Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Takara

La note de Fred: 4

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 9.100000

Restaurant Japonais

Adresse: 14 rue Molière, Paris, France

Téléphone à: 01 42 96 08 38

Horaires: Du mardi au vendredi de 12 à 14h et du lundi au dimanche de 19 à 22h

Prix: 25 à 50 euros le midi, plus de 50 euros le soir

Site internet :

03 Mar 2016
Restaurant Takara

L'article

par Frédéric Lacroix

Cela faisait longtemps que je n'étais pas passé chez Takara dans le 1er arrondissement de Paris. Une occasion m'a permis de refaire un tour dans ce restaurant qui est le plus ancien restaurant japonais de Paris. Les prix ont-ils évolué ? Le service a-t-il changé ? L'ambiance est-elle toujours la même ? De nombreuses questions qui méritent des réponses.

Takara est le plus ancien restaurant japonais de Paris. Il a ouvert ses portes en 1958 et c'est une petite enclave traditionnelle japonaise en plein Paris. Cela faisait longtemps que je n'avais pas poussé la porte de ce restaurant. La décoration du lieu n'a pas beaucoup changé. Peut-être un peu plus de tableaux sur les murs, des représentations de théâtre kabuki. On retrouve aussi le bar comptoir sur la gauche du restaurant qui compte maintenant une belle collection de bouteilles de whisky japonais. Grace à sa réputation il est fréquenté par la communauté japonaise dès l'ouverture de ses portes le soir. Mais ensuite on y croise une drôle de population, des gens qui ont un comportement assez déplacé dans un restaurant, surtout dans ce genre de restaurant japonais traditionnel. Ensuite il y a le service qui a aussi pas mal changé. Je me rappelle une serveuse en kimono (qui maintenant travaille chez Sushi B), agréable et souriante. Là nous avons affaire à un personnel en costume noir qui ne décroche pas un sourire. Pour les prix, il n'y a pas eu une grande évolution puisque le soir on retrouve toujours le menu à 60 euros autour du Sukiyaki ou du Shabu shabu. Par contre les petits plats ont quand même augmenté de 10 à 15%. Mais c'est surtout sur la taille qu'il y a une différence car j'ai trouvé que les plats moins généreux qu'avant. Et le plus important c'est qu'il y a une baisse sur la qualité de certains plats, surtout au niveau des plats mijotés. Par contre le choix des poissons est très intéressant avec des poissons que l'on ne retrouve pas partout. En conclusion ce passage chez Takara m'a un peu déçu à cause de la qualité des plats et de la quantité et surtout par les gens qui fréquentent ce lieu maintenant. Avez vu la publicité pour Allo resto avec cette fille qui mange des sushis en tenue de bain ? Elle a été tournée chez Takara. Et bien j'ai eu l'impression de vivre en direct cette publicité

On débute le repas par un petit apéritif avec deux grands classiques des boissons spiritueuses japonaises, le yuzu-shu et l'umeshu. Dès la première gorgée on se rend compte que nous avons des produits de qualité. Ensuite voici venir deux petites entrées qui sont dans le menu sukiyaki à 60 euros. La première préparation est originale car ce sont des pousses de lys mijotées tandis que la seconde est plus commune avec une salade de concombre t carotte sauce sésame. On poursuit avec une petite entrée grand classique de la cuisine japonaise avec de l'aubergine mijotée à la bonite séchée, assez décevante. Il y a aussi le chawan mushi, le petit flan salé japonais et le kani vinaigré, un mélange de crabe royal et d'algues avec une sauce au vinaigre de riz. On termine avec une petite entrée à base d'anguille grillée et la sélection de sashimi du menu sukiyaki avec thon rouge, saumon, bonite et poulpe.

Puis voici venir le chirashi maison, un grand bol de riz vinaigré recouvert de différents morceaux de poissons crus, avec une belle présentation. Le choix des poissons est intéressant avec du maquereau, du thon, du saumon, de la crevette, de la noix de saint jacques, des œufs de saumon, de la bonite, du butterfish, de la seiche et aussi de l'omelette japonaise.

Mais parlons du sukiyaki. C'est un plat que j'aime beaucoup. C'est une espèce de fondue mais dans cette recette les ingrédients sont cuits dans un récipient spécial en fonte puis ils sont recouverts d'une sauce à base de soja et de saké. La viande, de belle qualité, est découpée en très fines lamelles. Pour les légumes nous avons des pousses de chrysanthème, différents types de champignons, du poireau, du chou chinois et de très fines nouilles. Un peu de gras est utilisé pour le fond du récipient, puis on place les légumes et ensuite la viande. On recouvre le tout avec la sauce est on laisse mijoter quelques minutes. Ensuite on récupère les ingrédients que l'on passe dans du jaune d'œuf avant de les déguster avec le riz.

Pour les desserts, ils sont bons mais pas très généreux et il faut compter entre 7 et 9 euros. Nous avons une minuscule crème brulée au matcha et aussi des micros boules de glace avec des parfums comme matcha, sésame noir et sésame blanc.

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

24 Feb 2011
Restaurant Takara

L'article

par Frédéric Lacroix

Takara est vraiment un endroit magnifique pour découvrir la bonne cuisine japonaise. Ce restaurant est le plus vieux restaurant japonais implanté à Paris, puisqu'il a ouvert ses portes en 1958. Il est aussi l'un des plus anciens restaurant d'Europe et a été aussi reconnu comme l'une des " 1000 meilleurs table de France " en 2005. Il est vrai que le midi ce restaurant est beaucoup plus abordable que le soir. Le midi les menus sont à base de sushi, sashimis, tempura, et même du tonkatsu, du magurokatsu, et aussi une série de udon et de soba. Et tout cela pour des prix compris entre 20 et 30 euros. Le soir les menus sont entre 40 et 60 euros par personne et ils sont à base de petits plats, de udon, de poissons crus et surtout à base de Sukiyaki et de Shabu shabu. De plus il y a une carte impressionnante de petits plats d'hors d'oeuvre, de sunomono, ainsi que des makis, de nigiri, de sushi et de sashimi.

Les repas du midi sont tous accompagnés d'une excellente petite salade (la sauce est un vrai régal), et d'un petit plat. Pour cette fois nous avons eu le droit à une petite salade de foie de lotte accompagné d'algues et de concombre, et d'oeufs de cabillaud. A la carte on peut choisir de nombreux petits plats comme par exemple cette spécialité maison, le Ikageso yaki (12 euros). C'est un encornet grillé, fondant dans la bouche, recouvert d'une petite sauce piquante, présenté sur un petit réchaud typiquement japonais (que l'on trouve souvent dans les ryokan). Autre entrée de l'Ika natto, vraiment excellent avec de gros grains de soja fermentés et de la seiche vraiment fondante (11 euros), ou bien un Mentaiko maki, un maki avec des oeufs de morue piquants (10 euros).

Le menu Tempura-sashimi se compose d'un superbe plateau de sashimi extrêmement frais. On y trouve 9 sortes de poissons et fruits de mer : de la sériole, du saumon, du thon, de la daurade, du maquereau, de la seiche accompagnée d'oeufs de capelan, du poulpe (vraiment cru mais pas caoutchouteux), de la sardine et une huitre. La suite du menu Tempura-sashimi se compose de trois tempura, deux à la crevette et un au mini-épis de maïs. Un autre menu porte le nom de Kaki furai. Ce sont d'excellents beignets d'huitres, et pour le coup on n'a vraiment pas l'impression de manger des huitres chaudes. Ces beignets sont accompagnés d'une excellente mayonnaise avec des morceaux d'oignon et d'ail dedans et de la même sauce soja sucrée qui accompagne les tonkatsu. Chaque menu est accompagné d'une soupe miso épaisse, ainsi que de riz. Et on peut accompagner le tout d'un vin de riz.

Enfin Takara propose quelques desserts pour bien finir ce repas, et notamment des glaces maisons aux deux parfums les plus en vogue au Japon actuellement, le Matcha et le Kuro goma (le sésame noir).

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus