Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Yuzu

La note de Fred: 5

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 33 rue Bellechasse, Paris, France

Téléphone à: 01 47 05 28 84

Horaires: Tous les jours sauf dimanche midi et lundi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h

Prix: Environ 40 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
23 Apr 2012
Restaurant Yuzu

L'article

par Frédéric Lacroix

Retour au Yuzu, l'un de mes restaurants japonais préféré de ce début d'année 2012. Nous sommes samedi soir, le restaurant est bien tranquille avec quelques habitués japonais présents. Il faut dire que ce quartier est vraiment calme le week end (normal dans le coin on trouve surtout des ambassades et des ministères), donc on peut profiter calmement de cette belle table nipponne et de toutes ses spécialités de la carte et de l'ardoise.

C'est en bonne compagnie avec mes amis Pascale, Christophe et Mathias que je viens au Yuzu pour la 5ème fois depuis le début de l'année. Je remercie Mathias pour certaines photos et je vous conseille d'aller voir les autres sur son site de photos. Le Yuzu est le sushibar du chef Nao Takemoto, spécialiste de la découpe des poissons et de Megumi Yanase qui travaille les plats frits et les desserts. Je ne reviendrais pas sur les prix de la carte que j'ai déjà décrite dans un premier article mais je vous ferais une bonne description des plats que nous avons pris ce soir là. Et nous nous sommes lâchés en faisant un mixe entre les plats de la carte et de l'ardoise. Pour débuter le repas nous avons pris un bon umeshu (l'alcool de prune japonais) accompagné de quelques edamamés (offert par la maison pour tout repas commandé).

Pour cette nouvelle visite je voulais absolument tester la sélection de 9 amuses bouches à 30 euros, une très bonne sélection que l'on peut prendre à deux, trois ou quatre et qui change tous les jours en fonction de l'envie du chef. Ce soir là nous avons eu le droit à une coquille Saint-Jacques rôtie, de la daurade recouverte de miso rouge, de boeuf mijoté façon oden, d'une petite salade d'oeufs de hareng à la mayonnaise, de petit rouleaux de poisson en tempura, de petits morceaux de poissons grillés, de petites sardines marinées et de mini calamars.

Pour continuer nous avons fait une sélection de plusieurs plats de l'ardoise. Celle ci change régulièrement et c'est un plaisir que de tester toutes ses sélections d'entrées ou de plats dont les prix varient de 12 à 23 euros. Ce soir là nous avons choisi les battera sushis (14 euros). Ceux ci sont des oshizushi réalisés à la mode d'Osaka. Le riz est placé dans un moule pour être pressé. Ici il est surmonté d'une fine lamelle de maquereau mariné et d'une feuille de shiso. Ensuite voici venir la poêlée de saint jacques aux petits champignons du nom de Shimeji (14 euros). Puis voici une brochette de filet de boeuf façon tonkatsu (16 euros). Un véritable régal que cette brochette avec une viande fondante dans une croute de panure avec une sauce bulldog et de la moutarde sucrée.

Puis nous avons pris quelques entrées de la carte avec la joue de saumon grillée au sel (12 euros), un énorme morceau de saumon parfaitement cuit. Deux autres entrées à base de tofu avec l'agadeshi tofu (12 euros), du tofu frit dans une sauce à tempura et recouvert de pétales de bonite et le tofu roulé au algues et frit accompagné d'anguille et recouvert de navet et d'algue (16 euros). Puis nous avons choisi l'assortiment de tempura (26 euros) avec trois grosses gambas, de la courgette, du potiron, de la patate douce, de l'aubergine.

Puis voici le chirachi spécial (25 euros) présenté sous la forme de 3 petits bols de riz recouvert l'un de saumon, l'autre de thon rouge et le troisième d'oeufs de saumon.

Enfin comme dernier plat voici la sélection de sushis (32 euros) présentée dans une boite carrée en bois avec un assortiment de poisson du marché avec 8 beaux sushis, 6 makis, de l'omelette et un petite bol de riz aux oeufs de saumon. Ce jour là nous avions de la crevette, du thon, du saumon, de la daurade, de la coquille Saint-Jacques, du maquereau et du mulet. Le maki est un californian makis au saumon et avocat et aux graines de sésame.

Et pour finir le repas les desserts de Megumi. Notre choix s'est porté sur la glace au sésame noir (excellente) accompagné de haricots rouges, de fraises et d'une glace au lait, le dessert de la maison la mousse au yuzu (sucrée et acidulée mais d'une grande légèreté) et le dessert du soir une gelée à la prune avec quelques morceaux de pommes. Nous avons accompagné le tout d'un petit saké chaud pour bien terminer notre repas.

Pour terminer je ne dirais qu'une seule chose : Il faut courir au Yuzu, mon adresse coupe de coeur de ce début d'année.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
11 Mar 2012
Restaurant Le Yuzu

L'article

par Frédéric Lacroix

Direction le quartier bien tranquille, surtout le soir, du 7ème arrondissement de Paris. Ici on trouve de grandes rues vides, des beaux hôtels particuliers, des ambassades, des ministères, des passants connus et aussi de belles petites adresses gastronomiques. C'est dans ce quartier que se trouve le restaurant japonais étoilé Aida, la pâtisserie japonaise Walaku et depuis un peu plus d'un an un autre restaurant japonais le Yuzu. Voici une belle adresse pour manger des sushis et des sashimis mais aussi d'autres plats et plein de belles surprises. On y trouve des plats de poissons crus mais aussi de nombreuses spécialités cuites comme des poissons grillés, du poulet terriyaki ou des tempuras.

Nous voici donc dans la rue Bellechasse. Sur notre droite on trouve le ministère de l'éducation et celui de la défense. Sur notre gauche à quelques dizaines de mètres le boulevard Saint Germain et la station de métro Solferino. Nous sommes devant le 33 de la rue, face à une grande façade de verre. Derrière une petite salle avec une vingtaine de places, puis un grand bar-comptoir séparé de la salle par des grands norens blancs. Enfin au fond une petite cuisine.

Que nous propose le Yuzu ? Une carte, plusieurs menus et des suggestions du jour sur une ardoise. Au déjeuner on a le choix entre 10 menus de 19 à 30 euros avec par exemple un menu tekkadon, un menu chirashi, un menu poulet teriyaki, un menu poisson grillé (saumon ou daurade), un menu tempura, un menu filet de bœuf, un menu sushis, un menu sashimi et un menu bento. La carte quand à elle comporte une vingtaine d'entrées de 12 à 30 euros avec par exemple des huitres panées, différentes salades, de la tête de daurade mijotée, de l'anguille au tofu, du radis blanc au foie gras et les 9 petites tapas maison. Les plats varient de 22 à 34 euros avec des sélections de sushis, sashimis en fonction des poissons du marché, du tekkadon, du sakedon mais aussi des poissons grillés et des plats de viande (poulet ou bœuf). Le soir on peut aussi choisir l'un des trois menus à 40, 50 ou 70 euros qui font le tour des principales spécialités de la maison. Enfin le soir on peut choisir quelques spécialités sur une ardoise, avec des plats allant de 14 à 20 euros avec de belles surprises comme des oursins, des lardons de baleine, de la seiche séchée ou des huitres et champignons au yuzu.

En cuisine on trouve deux personnes. Le sushiman qui travaille derrière le comptoir, c'est Nao Takemoto. Moi j'avoue que j'aime m'assoir au comptoir pour voir le chef travailler. Au Yuzu c'est un véritable spectacle de voir travailler le chef car il met un soin particulier à faire du beau travail tant dans la découpe du poisson que dans la présentation des plats. Derrière les fourneaux, pour la préparation des tempuras, des beignets et des grillades c'est une jeune femme qui officie, Megumi Yanase qui s'occupe aussi des desserts. Le Yuzu est donc un restaurant de sushis qui propose d'autres horizons avec des fritures et quelques plats de viandes. La cuisine est sympathique et elle utilise des produits de qualité. Et ce qui fait aussi la force de ce restaurant ce sont des petits plats originaux que l'on ne trouve pas ailleurs.

Les menus du midi

Au déjeuner nous avons le choix entre une dizaine de menus de 19 à 30 euros. Chaque menu se compose d'une petite mise en bouche, d'une soupe miso, d'un plat et d'un petit dessert. Voici par exemple le menu filet de bœuf et le menu Yuzu. Pour commencer la petite mise en bouche avec ce jour là des algues et du tofu frit et la soupe miso, simple mais bonne. Ensuite le menu filet de bœuf sauce teriyaki avec une cuisson parfait d'une viande bien tendre, une petite sauce sucrée-salée et une petite salade de pomme de terre au fromage (tiens on dirait le gout du curry d'Hokkaido). Et pour finir le dessert du jour une petite panna cota au matcha avec des haricots rouges.

Voici le bento du Yuzu. 4 petits plats avec deux compositions de poissons crus et deux compositions cuites. On trouvera un morceau de saumon grillé sauce teriyaki, une sélection de tempura, aubergine, poivron, potiron et gambas, une sélection de sashimis avec de la daurade, du thon, du maquereau et du saumon et des californians makis (avocat-saumon), un riz recouvert d'œufs de saumon et de l'omelette japonaise.

Les menus du soir Yuzu

Voici le menu du soir Yuzu à 50 euros. Pour débuter le repas quelques edamamés que l'on accompagnera d'un excellent sencha. Pour débuter deux petites entrées avec ce jour là une composition à base de pâte de poisson et d'algues et une huitre au punzu. Ensuite la soupe du jour avec un bouillon clair avec des champignons et des sobas parfumés au yuzu.

Puis on poursuit avec la sélection de sashimis du jour, saumon, thon, daurade et crevette d'eau douce et la sélection de tempura avec potiron, gambas, aubergine, courgette et asperge. Enfin comme dernier plat la sélection de sushis avec deux makis au thon, un petit riz aux œufs de saumon et 6 sushis au saumon, thon, daurade, liche, crevette marine et crevette d'eau douce. Enfin en dessert une excellente petite crème aux haricots rouges sucrés.

Les plats de la carte et de l'ardoise

Pour commencer je vais vous parler des 9 petits tapas à 30 euros. Je n'ai pas gouter ce plat mais j'ai vu la préparation et cela m'a donné vraiment envie de le tester une prochaine fois. Ces 9 tapas sont présentés dans une petite boite carrée en bois. Comme cela je dirais qu'il y avait une huitre au pounzu, des lardons de baleine, du poisson séché, des tempuras de seiche et shiso, de la seiche mariné, des crevettes d'eau douce crues, une gelée au poulpe, des rouleaux de bœuf tataki aux champignons et d'autres choses encore. Par contre j'ai pris le tofu frit fourré au natto (13 euros) vraiment excellent et les huitres panées (12 euros), deux grosses huitres en beignet comme à Matsushima.

J'ai aussi gouté au carpaccio de daurade (16 euros), de fines tranches de poissons en sauce avec du radis rapé et comme autre plat de l'anguille au tofu (16 euros) une préparation d'anguille grillée avec de belles tranches de tofu et des algues frittes.

Ensuite un plat d'excption que 'l'on trouve souvent au Japon et que je ne pensais jamais manger un jour en France, des lardons de baleine. On en trouve souvent au Japon, dans des restaurants spécialisés, des keiten sushis (les sushis tournants) et sur les marchés. Le Yuzu a eu un arrivage exceptionnel et a proposé ce plat à son ardoise pour 16 euros.

Enfin en dessert on peut se laisser tenter par la glace au sésame noir, j'adore ce parfum.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus