Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Yoom

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Chinois

Adresse: 5 Rue Grégoire de Tours, Paris, France

Téléphone à: 01 43 54 94 56

Horaires: Tous les jours de 12h à 14h30 et 19h à 23h sauf dimanche et lundi

Prix: Environ 30 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
08 Apr 2015
Restaurant Yoom

L'article

par Frédéric Lacroix

Retour chez Yoom, ce restaurant spécialisé à Paris dans les Dim sum. Alors que les cantines de dim sum fleurissent dans Paris, Yoom est un véritable restaurant qui propose une quinzaine de recettes de bouchées et de raviolis chinois qui sont cuits à la vapeur. Yoom c'est 4 adresses à Paris proposant des recettes classiques et originales entièrement faites à la main.

Yoom c'est maintenant 4 adresses à Paris, depuis le premier restaurant dans la 9ème arrondissement de Paris au 20 rue des Martyrs en passant par le restaurant de Saint Germain des Près au 5 rue Grégoire de Tours et aussi le restaurant de la maison de la Chine au 76 rue Bonaparte dans le 6ème et celui au 6ème étage des galeries Lafayette au 40 boulevard Hausmann dans le 9ème. Yoom propose 3 menus et une carte. Le premier menu, le Tigre à 15 euros est disponible le midi hors week end. Il se compose d'une salade, de légumes marinés et tofu, d'un bol de riz(ou d'une soupe) et d'une sélection de 6 dim sum. Il y a aussi le grand menu Dragon à 26 euros avec un assortiment de 11 dim sum et d'un bol de riz. Enfin il y a le menu Paon à 21 euros, un menu végétarien avec salade, des légumes marinés,6 dim sum et un riz gluant en feuille de lotus.

Le menu du midi en semaine, le Tigre est à 15 euros. Il se compose d'une petite salade, d'une soupe parfumée et une sélection de Dim sum comme par exemple des har-gau aux crevettes, un ravioli aux légumes sautés, un ravioli au poulet, un ravioli au boeuf thai et un ravioli au poulet aux cacahouètes. C'est simple mais efficace et très bon.

Mais c'est surtout la carte qui est intéressante. Il y a eux types de dim sum : les classiques et les spécialités. Ce qui est bien chez Yoom c'est de trouver ce mélange entre classicisme et créativité. Pour les prix il faut compter entre 4.5 euros et 6.5 euros pour les recettes classiques en sachant que les dim sum sont proposés par trois (sauf les brioches baozi dont le prix est à l'unité). Pour les dim sum spécialités ils sont à 6.2 euros et proposés par paire. Il y a aussi plusieurs petits plats de riz comme des têtes de lion ou du riz gluant en feuille de lotus. Il faut compter entre 4.5 et 6.5 euros. Enfin il y a même des dim sum sucrés en dessert avec la aussi des prix entre 4.5 et 6.2 euros. Pour les recettes classiques nous avons les Siu Mai au porc, les Har Gau à la crevette mais aussi les raviolis grillés porc et légumes, les raviolis aux légumes et bien sur les baozi, ces petites brioches au porc laqué.

Pour les recettes originales nous avons des dim sum très sympathiques et plein de saveurs avec par exemple un dim sum de boeuf sauté au basilic thaï ou bien de boeuf au saté. Il ya aussi pour les dim sum à la viande du poulet au lait de coco et paprika, du poulet à la cacahouète, du poulet à la citronnelle ou du poulet à la thaï. Il y a aussi des raviolis grillés aux légumes ou bien des crevettes au curry. Ce qui est bien aussi c'est qu'il y a aussi des recettes qui changent régulièrement avec le dim sum du mois. Il y a aussi les fameuses têtes de lion. Ce sont des boulettes de riz gluant qui sont farcies avec du poulet au curry vert. Pour le riz il y a aussi du riz gluant qui est cuit à la vapeur dans une feuille de lotus.

Il y a même des dim sum en dessert comme des Tang Yuan, des petites boulettes de riz gluant au sésame noir et lait de coco, des dim sum au praliné et chocolat noir, des dim sum à la crème de citron au cointreau, des dim sum grillés aux pommes comme une tatin ou bien des perles de tapioca au lait de coco et sésame noir.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
27 Sep 2012
Restaurant Yoom

L'article

par Frédéric Lacroix

Nous voici dans le 6ème arrondissement pour aller à la découverte d'un petit restaurant un peu bobo mais dont la spécialité est le dim sum, ces petites bouchées chinoises à la vapeur qui sont cuites et présentées dans de petits paniers en bambous. Yoom est l'un des premiers restaurants à Paris a avoir prit le parti de faire une carte avec uniquement cette spécialité.

Nous sommes dans le quartier touristique de Saint Germain des près, dans la petite rue Grégoire de Tours où l'on trouve aussi bien des bars branchés que des restaurants hyper touristiques. C'est ici que Yoom a ouvert son deuxième restaurant après celui du 20 rue des martyrs dans le 9ème arrondissement. Comme je le disais ce restaurant est un peu bobo, c'est peut être le quartier qui veut cela, avec sa décoration d'intérieur dans le ton bleu et surtout néo-rétro chinois et dans les prix pratiqués. C'est vrai qu'il y a le côté original de la carte avec pas moins de 17 recettes de dim sum, mais à côté de cela il faut rajouter le fait que les tables (nombreuses) sont trop proches les unes des autres, le niveau sonore est assez important, le service est un peu brouillon bien que sympathique, la cuisine pas forcément au top et les prix relativement haut (minimum 5 euros pour 2 bouchées). Au final j'ai préféré Mum dim sum pour la qualité des recettes bien que ce restaurant soit plus un lieu de restauration rapide.

Comme je le disais le décor est dans le ton bleu pastel, enseigne bleue, table bleue par exemple. Il faut aller faire un tour aux toilettes au sous sol en prenant un couloir bleu qui longe la cuisine où l'on peut voir les cuisines et surtout les dizaines de paniers en bambous qui vont contenir les dim sums. Ensuite on peut aussi parler du décor que l'on peut qualifier de néo-rétro chinois surtout au niveau de la carte avec des motifs très colorés et surtout au niveau des assiettes avec des dessins de propagande chinoise communiste.

Mais parlons un peu des prix. Le midi en semaine uniquement nous pouvons choisir le petit menu à 15 euros avec une salade, un assortiment de 6 bouchées et un riz sauté aux champignons. Ensuite nous pouvons choisir dans la carte. Celle ci se compose de 11 dim sums vapeurs, 4 dim sums grillés auxquels on rajoute le dim sum du jour et le dim sum du mois. Pour les prix il faut compter entre 4.5 et 6 euros pour deux ou trois bouchées. Il y a même 3 petits desserts à 6 euros. La carte des boissons se compose d'une dizaine de bouteilles de vins (19 à 45 euros), de bière laotienne, chinoise ou japonaise et de quelques thés comme le genmaicha japonais ou des thés chinois.

Le principe est de commander plusieurs types de recettes entre 3 et 4 par personne. Ils sont présentés à votre table dans les petits paniers en bambous. Pour accompagner le repas il est préférable de commander du thé qui se marie mieux avec les dim sums vapeurs. Notre choix s'est porté sur un genmaicha du Japon (franchement j'ai gouté bien meilleur thé vert au riz soufflé japonais) et sur un thé rouge Hong Chu aux saveurs très boisées. Puis voici venir nos premières bouchées avec des dim sum de porc au miel sauce cha-siu (pas esthétiquement belles), des brioches de dinde, pousses de bambou et échalotes et des boulettes de riz tête de lion, porc mariné, champignon et de feuille de kaffir.

Ensuite voici les raviolis croustillants aux crevettes (moyen), les raviolis pékinois (moyen), les raviolis aux crevettes à la sauce hong you (pas mal), les dim sums de boeuf au curry rouge (pas mal) et les dim sums au canard laqué (pas mal).

Enfin pour le dessert voici les Tang yuan classique, des petites boules de riz gluant au sésame noir dans une soupe au lait de coco et gingembre (léger le gingembre) et les Tang Yuan au caramel beurre salé.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus