Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Bone daddies

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 31 Peter Street, Londres, UK

Téléphone à: 2 072 878 581

Horaires: Tous les jours de 12h à 24h le dimanche jusqu'à 21h

Prix: Environ 30 euros

Site internet :


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
07 Oct 2016
Bone Daddies London

L'article

par Frédéric Lacroix

De retour à Londres dans le quartier de Soho en plein centre-ville pour redécouvrir le restaurant de ramen, Bone Daddies. Qui dit quartier à la mode, dit restaurant à la mode, mais Bone Daddies a gardé son ambiance de cantine japonaise et nous propose toujours des tonkotsu ramenn.

Les restaurants de ramen ont proliféré dans la ville de Londres avec surtout la spécialité du sud du japon et plus particulièrement de Fukuoka avec les tonkotsu ramen. Plusieurs bonnes adresses ont ouvert leurs portes dans le quartier de Soho comme le célèbre Ippudo mais Bones Daddies reste surement l'une des valeurs sures du quartier de Soho. Le restaurant se trouve à une dizaine de minutes à pied de la grande place de Piccadilly Circus. Le plus simple est de partir de la place en prenant la grande avenue de Shaftesbury bordée de fameux théâtres de Londres. Ensuite il faut prendre Rupert street, puis la petite allée Walker jusqu'à Peter street et tourner à droite. Le restaurant est facilement reconnaissable avec sa grande devanture noire dominée par des bouteilles de saké. Rien n'a changé chez Bone Daddies depuis mon premier passage en 2013. La décoration est toujours la même et l'ambiance cantine est toujours là.

C'est au niveau de la carte qu'il y a une certaine évolution tant au niveau des recettes de ramen que des boissons. La carte des sakés s'est étoffée et il y a même un cidre Bone Daddies mais attention il titre quand même plus de 5 degrés d'alcool. La carte des petits plats est la même on y retrouve le tartare de saumon (6 livres), les sashimi de saumon (8 livres) les karaage (6 livres), les travers de porc épicé (8 livres) et surtout l'excellent crabe mou frit (9.4 livres) qui est toujours aussi bon avec sa petite sauce épicée.

C'est au niveau des ramen que nous avons le plus de changement avec 15 recettes dont les prix varient de 10 à 13 livres. Nous avons 5 recettes avec le fameux bouillon tonkotsu qui a été cuit durant 20 heures avec des os de porc. Il y a aussi un bouillon végétarien qui a été réalisé avec des champignons, un bouillon réalisé avec du piment et 8 recettes avec un bouillon réalisé avec des os de poulet. Le chef a mis au point des recettes qui mélangent les saveurs du Japon avec les saveurs de l'occident. Il y a des recettes classiques avec la Soy Ramen, avec un bouillon de poulet, du porc chashu, des champignons, du bambou, un œuf et de la salade mizuna ou bien la Tantanmen ramen avec du porc chashu, du bok choy, du sésame et du porc émincé. Et puis il y a des recettes très originales comme la Sour Pepper Ramen avec des karaage de saumon, la Curry Ramen avec du curry au poulet frit, la Kimchi Ramen avec des crevettes, des moules et du kimchi. Et puis nous avons la recette Tantanmen 2 avec un bouillon de poulet, un émincé de poulet, du sésame, du bok choy et une sauce épicée. La deuxième recette originale est la Kani Tonkotsu, un bouillon au porc, du porc chashu, uen sauce épicée, du sésame noir, du kale et surtout du crabe mou frit. Enfin la dernière recette et surement la plus origianle est la Prince of Darkness. C'est un bouillon au porc tout noir avec une tranche de porc chashu frit, des champignons et des piments Padron. Mais attention cette recette n'est pas pour tous les estomacs car le bouillon est très épicé. Dans l'ensemble ces ramen sont vraiment bonnes avec des prix corrects proches de ceux que l'on trouve à Paris. Mais il faut savoir que le bouillon est très épais.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
04 Dec 2013
Restaurant Bone Daddies

L'article

par Frédéric Lacroix

Direction Londres et le quartier de Soho pour découvrir l'un des restaurants de ramen de la capitale britannique. Ce lieu a été créé par Ross Shonhan, chef formé au Nobu de Dallas et au Zuma de Londres, pour faire découvrir les soupes de nouilles japonaises mais aussi plein d'autres petites spécialités de la cuisine nippone de tous les jours.

Bien que le nom soit étrange, Bone Daddies, nous sommes bien dans un restaurant japonais proposant comme grande spécialité les ramen. Nous sommes dans le quartier de Soho à 10 minutes à pied de Piccadilly circus. Le plus simple est de partir du pied du batiment portant les grandes enseignes lumineuses, de remonter Shaftesbury avenue jusqu'à Rupert street, de tourner sur la gauche et de remonter Rupert Street jusqu'à Peter Street. Là juste après le petit morceau de rue piétonne on tourne sur la droite et on arrive devant la devanture toute noire du restaurant. C'est dans ce lieu que le chef-propriétaire Ross Shonhan, Australien d'origine a ouvert un lieu branché et rock n roll pour déguster des nouilles japonaises. Il a été formé au Nobu de Dallas puis au restaurant Zuma de Londres. Bien qu'il soit né en Australie puis élevé dans un ranch, il a été formé par Nobuyuki Matsushisa à la cuisine japonaise traditionnelle mais aussi moderne. Il a parcouru le Japon pour apprendre ensuite les différentes techniques et traditions du ramen pour ensuite développer son propre point de vue sur cette recette. D'ailleurs le nom de son restaurant est une référence humoristique à la magie de la fabrication d'un bouillon à partir d'os de porc. Il faut dire que chez Bone Daddies, il nous propose de découvrir le fameux bouillon tonkotsu à base de porc. Par contre il n'hésite pas à mélanger les ingrédients et les influences de l'Est et de l'Ouest.

Comme pour tout restaurant de ramen qui se respecte il n'y a pas de tables individuelles mais des grandes tables d'hôtes et des comptoirs le long des fenêtres. Ensuite on prend place sur de grands tabourets. Vous l'aurez compris le confort n'est pas de mise mais il faut dire que au Japon, les personnes passant par un restaurant de ramen passent maximum 15 minutes. Sur les murs on peut contempler des tableaux qui se composent de vieilles affiches publicitaires japonaises ainsi que des photos de rockeurs à banane (ce sont ceux que l'on peut voir le dimanche du côté du parc de Meiji à Harajuku).

Pour les prix la carte comporte 8 recettes de ramen allant de 8 à 11 livres. Les recettes sont différentes en fonction du type de bouillon et des ingrédients. Certains bouillons sont réalisés à partir d'os de porc et d'autres à partir d'os de poulet. Pour les ingrédients on trouvera du poulet, du rôti de porc, des œufs, du bambou, des germes de soja, de la salade mizuna, des carottes, des algues, du mais, du bok choy, etc …. En plus des gros bols de ramen il y a aussi quelques petits plats comme une préparation de sashimi de lieu jaune, chilli et sauce ponzu (9 livres), des édamamés ; des croquettes de poulet ou bien du crabe mou en tempura. Pour les boissons on note une carte intéressante de saké junmai , junmai ginjo, ginjo ou bien daiginjo. Les prix sont variables de 6 à 12 livres le verre et de 48 à 85 livres la bouteille.

Pour le choix des ramen il faut prendre soit un bouillon à base de poulet soit un bouillon à base de porc. Nous avons les Soy ramen à base de bouillon de poulet, de salade mizuna, d'oignon, de nori et de rôti de porc. Ensuite il y a les fameuses tonkotsu ramen avec le bouillon à base de porc (cuit pendant 20 heures) accompagné d'oignon nouveau et de rôti de porc. Les nouilles sont bien fines et les bouillons assez riches mais pas trop salés. Les soupes de nouilles sont accompagnées de sélection de légumes kimchi à la coréenne.

Pour les petits plats il faut absolument tester le crabe mou en tempura, un véritable régal qui est accompagné d'une petite sauce au chili vert et au gingembre. Ensuite il y a le sashimi de yellowtail avec sa sauce ponzu, coriandre et chili. Bien sur on peut prendre aussi les beignets de poulet frits, pas mal.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus