Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Le bernica

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Créole

Adresse: 4 impasse de la Gaité, Paris, France

Téléphone à: 01 43 20 39 02

Horaires: Du mardi au samedi de 12h à 15h et 19h à 23h30

Prix: Environ 30 euros

Site internet :


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
23 Jul 2014
Restaurant Le Bernica

L'article

par Frédéric Lacroix

Partons √† la d√©couverte des saveurs de l'√ģle de la r√©union mais √† Paris dans le quartier de la gare Montparnasse en nous rendant dans le restaurant Le Bernica. Au menu des cocktails au rhum, des achards, des bouchons, du boudin, des rougails et des caris, ces plats qui font la richesse de la cuisine r√©unionnaise.

Nous sommes dans le quartier de la gare de Montparnasse dans la tr√®s anim√©e rue de la Gait√© √† 5 minutes √† pied de la station de m√©tro Edgar Quinet. C'est dans une petite impasse que se trouve le restaurant le Bernica, affaire familiale qui propose depuis plus de 30 ans de d√©couvrir la cuisine de l'√ģle de la R√©union. Cette cuisine est riche en saveurs car l'√ģle est un v√©ritable carrefour culturel. La cuisine puise ses recettes dans la cuisine fran√ßaise, indienne, africaine et chinoise. Au Bernica nous allons trouver les principales sp√©cialit√©s de l'√ģle comme les caris, la version locale du curry indien, les rougails et les civets. Le restaurant se trouve dans une petite impasse et elle poss√®de une belle terrasse agr√©able d√©s les beaux jours. Le restaurant est tr√®s fr√©quent√© surtout les soirs de spectacles car la rue de la Gait√© compte de nombreux th√©√Ętres. La d√©coration de la salle du restaurant est assez sobre dans les tons rouges et bruns. Il faut noter que les nappes sont en tissus, ce qui devient rare de nos jours dans les restaurants parisiens. Les deux d√©tails qui m'ont le plus marqu√©s sont les grandes bouteilles de rhums arrang√©s et la petite plaque juste √† l'entr√©e de la cuisine, comme le nom d'un lieu dit de la commune de √ßasentbon, et il est vrai que de bonnes odeurs proviennent de cette cuisine.

La maison propose plusieurs types de menus et une carte assez fournie. Le midi nous avons le choix entre deux menus à 14 et 19 euros à base des principaux plats de la maison, rougail de saucisse, cari de poulet, achard de légume, samoussas, cabri massalé. Le soir nous avons le choix entre 3 menus à 28, 33 et 37 euros avec une sélection plus importante que le midi dans les plats. A la carte il faut compter entre 7 et 12 euros pour les entrées, entre 15 et 21 euros pour les plats de viande, entre 17 et 28 euros pour les plats de poisson, entre 2 et 6 euros pour les accompagnements et entre 7 et 10 euros pour les desserts. Enfin il faut compter 5.5 euros pour les cocktails entre punchs et rhums arrangés.

Nous nous sommes laiss√©s tenter par le menu du soir √† 37 euros. Pour d√©buter le repas pourquoi ne pas prendre un petit punch au rhum Charette avec un parfum de coco ou de fruits de la passion. Ensuite le menu se compose de petits hors d'oeuvres avec le choix entre samoussa ou boulettes morues. Les premiers √©taient bien croquants et les seconds bien parfum√©s. Ensuite il faut faire un choix pour les entr√©es entre le cocktail chaud, le cocktail froid, les bouchons ou le maido. Nous avons choisi les bouchons, des raviolis au porc (inspiration de la cuisine chinoise de l'√ģle) et le maido une pr√©paration √† base de pur√©e d'avocat et de chair de crabe.

Pour le plat notre choix s'est porté sur deux grands classiques de la cuisine réunionnaise le cabri massalé et le civet de zourite. Ce dernier est un civet de poulpe au vin rouge, un plat typique de la réunion. Le poulpe est cuit à l'étouffée dan du vin rouge pendant plusieurs heures et il est relevé par une garniture aromatique. Le deuxième plat est le cabri massalé, de la viande d'agneau préparée avec un mélange d'épices. Ces deux plats étaient vraiment très bons.

Les plats sont accompagnés d'une belle quantité de riz et de haricots rouges. On peut aussi prendre en plus des légumes du moment comme par exemple le fameux chouchou avec une cuisson parfaite que l'on appelle aussi des Christophines dans les Antilles. Il y a aussi comme accompagnements deux préparations de légumes sympathiques le rougail de tomate et le rougail pistache. Attention ce dernier n'est pas à base de pistache mais c'est un mélange de tomates, cacahuètes, et piment. Attention aux oreilles car le piment est très costaud.

Pour le dessert on se laisse tenter par l'une des coupes glac√©es de la maison comme la Coloniale avec citron vert, coco et rhum, la Bernica avec glace coco, cr√®me de mangue et chantilly (maison), la Manapany glace √† la pistache, coulis de chocolat et chantilly ou la Z√©z√©re un sorbet aux choix arros√© de rhum. Il y a aussi la g√Ęteau patate une pr√©paration de patates douces avec des raisins mac√©r√©s dans du rhum.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus