Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Miyako sushi

La note de Fred: 4

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 1F Okuda blsg, 3-1-3 Higashi Nihonbashi, chuo ku, Tokyo, Japan

Téléphone à: 03-3669-3855

Horaires: Tous les jours de 17h à 22h30

Prix: Environ 75 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
26 Aug 2014
Restaurant Miyako sushi

L'article

par Frédéric Lacroix

Nous sommes dans le quartier nord de Nihonbashi pour partir à la découverte d'un petit sushi bar où l'on dégustera un menu omakasé avec une qualité de poisson et un savoir faire des chefs exceptionnels. Contrairement aux sushis bars de Ginza, dont beaucoup sont étoilés et qui affichent des prix au-dessus de 20 000 yens, chez Miyako sushi le rapport qualité/prix est vraiment bas, aux environs de 10 000 yens. Un restaurant qui mériterait une étoile au Michelin.

Il est vrai que Tokyo est la ville au Japon où l'on peut faire une expérience sushi extrême avec des prix qui peuvent varier de 1 euros le sushi à 300 euros le sushi. Généralement les sushis bars de Ginza sont des restaurants de très haute gamme, pour la plupart étoilés et qui affichent des prix important avec un repas omakasé supérieur à 25 000 yens. Pourtant en cherchant bien et en sortant du quartier de Ginza on peut trouver facilement de petits sushis bars qui proposent des repas omakasé à des prix plus abordables avec eux aussi une haute qualité. Miyako sushi est l'un de ces endroits à découvrir si on se trouve dans le quartier nord de Nihonbashi. Le plus simple est d'arriver par la station de métro Higashinihonbashi sur la Asakusa Line ou la station Bakuroyo-koyama sur la Shinjuku line. Ensuite il faut prendre la sortie A3, traverser l'avenue Kiyosu-bashi dori, longer la Poste puis prendre la première rue sur la gauche. On repère facilement le restaurant avec sa grande enseigne en bois. Le restaurant est typique d'un sushi bar avec sa grande salle principale occupée par un grand comptoir où l'on prend place et derrière lequel les 2 chefs préparent tous les petits plats. Comme tout sushi bar qui se respecte le menu est de style omakasé, c'est-à-dire qu'il se compose d'une succession de petites préparations puis de sushis et d'une soupe pour terminer. Pour 11000 yens vous aurez ainsi 6 sashimis, un plat de poisson grillé, 10 sushis et 1 soupe. Mais si vous avez encore faim, vous pourrez demander au chef d'autres sushis mais attention les prix peuvent monter très vite entre 300 et 1500 yens le sushi. La qualité des poissons, crustacés et coquillages est vraiment superbe. La découpe par les chefs est parfaite ce qui fait que vous pourrez avoir un repas comme dans un sushi bar étoilé de Ginza pour un prix 2 à 2.5 fois moins important.

Le repas débute par les sushis. Le premier à être servi est de la sardine à la chair délicate. Le deuxième sushi est du Kinmedai. Ce poisson porte chez nous le nom de Béryx long, une espèce de poisson des grands fonds à la couleur rouge avec de gros yeux et qui présente une chaire très ferme. Le troisième sushi est un excellent maquereau gras. Le quatrième sushi est du petit vivaneau avec là aussi une chair très délicate. Puis c'est un sushi d'oursin avec juste une gonade de l'animal. Le sixième est en fait un gunkan maki avec de la noix de Saint-Jacques légèrement marinée dans de la sauce soja.

On poursuit avec le sushi de seiche puis le sushi de maguro, le thon rouge. Le neuvième sushi est de nouveau de l'oursin mais cette fois les gonades ont été macérées dans de la sauce soja. Un gout vraiment différent du premier sushi avec une présence plus importante de l'iode. Le dixième est la fameuse crevette tigre avec sa chair ferme. Et voici venir l'un des meilleurs sushis de cette dégustation avec le fameux toro, le thon gras qui fond en bouche. Pour le douzième sushi j'avoue que je ne sais plus quel poisson c'était, je n'ai pas bien compris le nom. Mais la chair était très ferme, en fait pas terrible. On poursuit avec de la daurade royale, magnifique puis en bonus de l'oursin. Les deux premiers venaient de Hokkaido alors que ceux ci venaient du Kyushu.

Le chef nous propose alors une sélection d'autres plats avec pour débuter un morceau de poisson (Akamutsu) grillé à la perfection, puis du foie de lotte, deux petits encornets et une préparation de petits légumes croquants vinaigrés. On poursuit par un sushi d'anguille grillée, puis ce sont les makis, l'omelette et la soupe aux palourdes pour terminer le repas.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus