Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Atsu Atsu

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 88 rue de Richelieu, Paris, France

Téléphone à: 09 83 95 30 14.

Horaires: Du lundi au samedi de 12h à 15h et 19h à 22h30

Prix: Environ 25 euros

Site internet :


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
05 Oct 2014
Restaurant Atsu Atsu

L'article

par Frédéric Lacroix

Enfin ce restaurant a ouvert ses portes en septembre 2014. Il faut dire que cela fait déjà deux ans que j'ai entendu parler de cet endroit. Atsu Atsu est le nouveau restaurant dans la rue de Richelieu qui nous propose de découvrir deux spécialités d'Osaka, les takoyaki et les okonomiyaki et d'autres petits plats de la cuisine japonaise.

C'est en Mai 2012, durant la manifestation un jardin japonais au jardin d'acclimatation que j'ai entendu parler pour la première fois de l'ouverture d'un restaurant de takoyaki portant le nom d'Atsu Atsu. Il faut dire que j'allais voir une amie qui tenait le stand de vaisselle japonaise Sucre Glace et qui se trouvait juste à côté d'un grand stand Atsu Atsu. Il a fallu donc deux ans pour que le propriétaire de Atsu Atsu (qui durant cette période était présent dans toutes les conventions de japanimation) pour ouvrir un restaurant. Celui-ci se trouve dans la rue Richelieu juste derrière la Bourse et en périphérie du quartier japonais de Paris. Atsu Atsu n'est pas à proprement parlé un vrai japonais puisque l'équipe est franco-asiatique et le propriétaire s'appelle Christopher Wagner. Par contre c'est un restaurant qui a pour ambition de faire découvrir une autre cuisine japonaise que celle connu par 90% des francais : sushis, sashimis et brochettes. Chez Atsu Atsu se sont deux spécialités d'Osaka qui sont à l'honneur : les takoyaki (petite boulette de pâte avec du poulpe) et l'okonomiyaki (grosse galette à base de chou et de plein d'autres choses).

Le restaurant est vraiment impressionnant. Il est tout en longueur avec trois zones distinctes. Dans la première pièce dès que l'on passe la porte d'entrée c'est l'espace cuisine-comptoir. On prend place derrière le comptoir pour manger tout en observant les chefs préparer les okonomiyakis et les takoyakis. Ensuite on monte quelques marches pour atteindre la deuxième salle. Celle-ci est équipée de tables avec au centre de grandes plaques chauffantes. Enfin après trois autres marches on arrive dans la dernière salle à la japonaise équipée d'horigotatsu, les tables basses à la japonaise et de zaisu, les chaises sans pieds. La décoration est vraiment sobre bien que je trouve que les grandes photos font un peu cliché.

Mais que mange-t-on chez Atsu atsu ? Bien sur des takoyakis par 4 (5 euros), par 6 (7 euros) et par 8 (9 euros). On a aussi le choix entre Tako (poulpe) et ebi (crevette) et on a le choix de la sauce : normale, deluxe (une sauce à base de tarama), spicy (épicée donc) et yuzu (sauce sucrée-salée à l'agrume japonais). On peut aussi choisir les okonomiyaki avec le choix de l'ingrédient principal, porc, crevette, bœuf, fruits de mer et surtout du style : Kansai ou Hiroshima. L'okonomiyaki du Kansai (14 euros) est plus épaisse avec de gros morceaux de chou alors que l'okonomiyaki d'Hiroshima (16 euros) est très fine avec du chou râpé très fin et des udons. Pour agrémenter la carte il y a aussi quelques petites entrées, des grands classiques de la cuisine japonaise : Korroke (croquette de crabe), karaage (poulet frit), kimchi ou bien tataki de bœuf. Il faut compter environ 8 euros. Il y a aussi une belle carte de dessert de 3 à 8 euros avec la aussi des grands classiques, glaces matcha ou sésame, dorayaki, daifuku, crème brulée hojicha, tiramisu thé vert, etc … Enfin je vais parler de la carte des sakés qui est vraiment très intéressante avec quelques bonnes bouteilles provenant de chez Mr Kuroda de Isse workshop mais aussi d'autres références comme par exemple le saké Carro, un subtile saké rosé. Je terminerais par la vaisselle qui est d'une belle qualité car elle vient du Japon. Je suis bien placé pour le savoir car j'utilise les mêmes assiettes pour présenter toutes mes recettes et elles proviennent de la boutique en ligne Sucre Glace .

Mon avis : Je suis assez mitigé sur ce restaurant. Il faut peut-être attendre quelques mois pour avoir une meilleure maitrise de la cuisine. Pour les entrées le choix s'est porté sur le tataki de bœuf et les karaage. Le premier était délicieux avec une viande très tendre et une petite sauce ponzu qui allait bien. Les karaage étaient bien aussi. Idem pour les desserts qui étaient vraiment très bien. Par contre je reste sur ma réserve pour les takoyakis et les okonomiyakis. Dans l'ensemble il manquait quelques choses dans les recettes, le petit plus qui fait remonter des souvenirs au moment de la dégustation. J'ai trouvé les takoyaki pas assez cuit, pas croustillant à l'extérieur et trop coulant à l'intérieur. L'Okonomiyaki Kansai style manquait de peps par contre l'Hiroshima style était pas mal. Pour faire une bonne oknomiyaki il faut utiliser une farine spéciale qui est parfumée à la bonite et là je n'ai pas retrouvé ce gout de bonite. Actuellement la meilleure okonomiyaki de Paris est chez Okomusu . En la mangeant j'ai vraiment eu l'impression d'être dans la station d'Umeda chez Sakura Okonomiyaki .

Voici venir le tataki de boeuf, vraiment très sympa pour débuter le repas ou alors les karaage, les morceaux de poulet en beignet. Pour les takoyakis le choix a été pour du poulpe avec sauce spicy, des crevettes sauce yuzu et du poulpe sauce deluxe, une sauce à base de tarama.

Ensuite voici les deux styles d'okonomiyaki avec en premier la Kansai et ensuite la Hiroshima avec des udons. La cuisson est bien maitrisée ainsi que la décoration. Dommage que certains morceaux de chou étaient trop gros et surtout trop dur. Les portions sont normales pour chez nous mais quand même deux fois plus petites qu'au Japon. Oui généralement il faut un appétit d'ogre pour un repas d'okonomiyaki.

En dessert pourquoi ne pas prendre une glace (6 euros pour deux boules) avec du sésame noir (très bonne) et du matcha (moyenne) ou bien un thé gourmand avec 4 petites créations : dorayaki matcha (pas mal), tiramissu au matcha (pas mal), crème brulée au thé hojicha (bien) et pâte de yokan (bof).


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus