Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Brasserie Thoumieux

La note de Fred: 4

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Français

Adresse: 79 Rue Saint-Dominique, Paris, France

Téléphone à: 01 47 05 49 75

Horaires: Tous les jours de 12h à 23h

Prix: Environ 50 euros

Site internet :


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
27 Feb 2015
Brasserie Thoumieux

L'article

par Frédéric Lacroix

Depuis l'émission Top Chef tout le monde a entendu parler du chef Jean François Piège. Il faut savoir qu'il a ouvert à Paris tout un petit monde dédié à la gastronomie : une pâtisserie, un hôtel, un restaurant gastronomique, une brasserie et un restaurant. Pour la plupart ses établissements se trouvent dans la rue Saint Dominique. Partons à la découverte de la brasserie où se mêlent tradition et modernité dans de nombreux plats revisités.

C'est vrai que depuis l'émission Top Chef, le chef Jean François Piège est connu du public. Mais avant d'être le juré d'une émission culinaire, il est l'un des grands chefs de la gastronomie française. Il faut dire qu'il a eu, jusqu'ici un parcours étoilé. En 2001 il obtient 3 étoiles au restaurant d'Alain Ducasse à l'hôtel Plaza Athénée, en 2005 il obtient 2 étoiles pour le restaurant des ambassadeurs à l'hôtel Crillon puis en 2009 il ouvre son premier établissement la brasserie Thoumieux avant d'ouvrir en 2010 son restaurant gastronomique au même endroit. En 2011 il obtient alors 2 étoiles pour son restaurant gastronomique. Il ouvre même un petit hôtel de 14 chambres, toujours au même endroit avant d'ouvrir en 2013 une pâtisserie Thoumieux , un peu plus loin dans la rue Saint-Dominique et en 2014 il ouvre un autre restaurant à Saint Germains des près. Mais partons à la découverte de la brasserie Thoumieux au 79 de la rue Saint-Dominique. C'est donc en 2009 que Jean François Piège s'installe dans cet ancien restaurant ouvert par un certain Martial Thoumieux en 1923. Il transforme le lieu en y apportant une note plus contemporaine avec ses grandes banquettes rouges, ses luminaires verts et tous ses objets décoratifs chinés à droite et à gauche.

Mais c'est la carte qui retient toute notre attention avec une cuisine de brasserie revisitée, plus moderne et parfois très originale. Bien sûr nous ne sommes pas dans une brasserie des grands boulevards puisqu'ici même si on trouvera de la carbonara, des churros ou de la pizza, tous les ingrédients utilisés sont de grande qualité avec des produits nobles comme du homard, de la Saint-Jacques, de la truffe, du foie gras, etc … Alors oui les prix sont élevés pour une « brasserie » par contre le résultat dans l'assiette est plus que bluffant. Il existe un menu déjeuner à 30 euros disponible hors week end avec le choix entre deux entrées, deux plats et un dessert. Sinon à la carte il faut compter entre 13 et 28 euros (sauf si on décide de prendre des entrées avec truffe, environ 30 euros), le poisson est entre 23 et 48 euros, la viande entre 21 et 72 euros et les desserts entre 9 et 16 euros. La surprise est dans l'assiette avec des plats revisités vraiment très sympathique comme la pâte à pizza soufflé, les carbonora d'encornets, le roll's de homard ou les churros'n roll's. La seule chose qui me dérange un peu est au niveau de la viande rouge. Même si celle-ci provient d'un des meilleurs bouchers de Paris, Olivier Metzger, je regrette que l'entrecôte soit de la Prime Angus et que le faux filet provienne de Bavière. J'aurais aimé de la bonne viande rouge de France et il existe de très producteurs … ou alors du wagyu japonais. Sinon il y a aussi le prix d'un cocktail du mois, 18 euros la caipirinha c'est abusé.

Le repas débute par une petite mise en bouche sous la forme de rillettes de sardines à la vache kiri. En entrée on se laisse tenter par les Saint-Jacques aux saveurs d'automne avec potiron et parmesan ou bien le velouté de potimarron. Mais il faut tester au moins un des deux grands plats signatures de la brasserie Thoumieux : le premier plat est de la pâte à Pizza soufflée avec de la mozzarella, du chorizo, des olives et des piquillos. Le deuxième plat est le calamar sauvage préparé comme une carbonara. Un plat à découvrir.

En plat il y a la poularde de la cour d'Armoise avec une sauce Albufera et de grosses pâtes, la poitrine de cochon fondante accompagnée de lentilles vertes du Puy, un plat de saison avec une poêlée de cèpes de l'Aveyron préparés de différentes manières, crue ou cuit avec des noisettes, des herbes sauvages, du citron vert et du parmesan. Pour le poisson nous avons le filet de barbue glacé au comté et accompagné de morilles.

En dessert nous avons la profiterole revisitée. Celle ci est cachée sous une coque de chocolat sur laquelle est versée une sauce au chocolat et caramel chaude. Il y a aussi le millefeuille minute, décevant et surtout il y a la superbe tarte fine au citron pour deux personnes, mélange de mousse et de gelée au citron et de fines meringues ainsi que des zestes de citrons jaunes et verts.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus