Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Bibimpap

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Coréen

Adresse: 32 Boulevard HĂŽpital, Paris, France

Téléphone à: 01 43 31 27 42

Horaires: Tous les jours de 12h Ă  22h30

Prix: Environ 30 euros

Site internet :


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
14 Apr 2015
Restaurant Bibimpap

L'article

par Frédéric Lacroix

Le bibimpap est surement l'un des plats coréens le plus populaire. On le retrouve dans toutes les cartes des restaurants coréens de Paris. Situé juste à cÎté de la gare d'Austerlitz, sur le boulevard de l'hÎpital, il existe un restaurant qui est spécialisé dans cette recette et qui porte simplement le nom de Bibimpap. En cuisine c'est le chef Youngchul Kwon qui propose de nous faire découvrir plusieurs recettes de ce plat équilibré.

Le bibimpap est l'un des plats emblématiques de la Corée. Il est trÚs populaire et c'est un véritable repas équilibré. C'est un mélange de riz, de viande et de légumes qui sont présentés dans un bol en pierre chaud, le Dolsot. Tous les restaurants coréens de Paris qui se respectent ont ce plat à leur carte. Mais il existe un restaurant dans le 5Úme arrondissement dont c'est la spécialité et qui porte simplement le nom de Bibimpap. Pour cela il faut se rendre sur le boulevard de l'hÎpital, à deux pas de la gare d'Austerlitz et du jardin des plantes pour découvrir ce restaurant et les recettes de bibimpap qu'il nous propose. Le restaurant, tout en longueur, a une décoration trÚs sobre. En cuisine c'est le chef Youngchul Kwon qui officie et qui propose une cuisine saine réalisée avec des produits frais. La carte est simple avec 5 entrées à environ 10 euros, 6 recettes de bibimpap de 11 à 17 euros, deux grands plats à environ 20 euros avec du bulgogi et du jeyuk et une dizaine de dessert de 4 à 7.4 euros. La grande spécialité de la maison est donc le bibimpap sous la forme de 6 recettes. Le cÎté sain de ce plat se retrouve dans le nom des plats, avec les recettes Energie, Destressant, Delicious, Vitalité, Equilibre et Light. On retrouve dans chaque recette le fameux bol de riz recouvert de légumes et accompagné de différents ingrédients, poulet, boeuf, poulpe et oeuf. Chaque plat est accompagné d'une soupe et de banchan, les petits plats d'accompagnement. Bibimpap est un bon restaurant pour découvrir cette recette populaire en Corée. En plus le restaurant est ouvert non stop dans la journée et tous les jours de la semaine. Le petit plus est sur la table avec la petite sonnette pour appeler la serveuse, systÚme que l'on retrouve souvent dans les izakaya au Japon et aussi la carte qui est présentée comme une feuille de journal.

Pour les boissons, la carte comporte une bonne sélection de vins de France mais aussi quelques alcools coréens comme du Soju, du Sansachun, de l'Hwayo, du bocbonjaju (le vin de framboise), le Machisson (vin de prune) ou bien le bekseju (le vin aux 12 ingrédients). Mais il y a aussi du Yooja cha, une boisson chaude au citron coréen ou bien du Nok Cha, un thé vert coréen bio de la région de Boseong. Pour débuter le repas pourquoi ne pas prendre des Gunmandu (9.6 euros), les fameux raviolis coréens grillés. Ensuite le plat principal est accompagné d'une soupe. En hiver c'est une soupe miso chaude qui est proposée alors que pour l'été c'est une soupe froide au concombre.

Ensuite voici venir les banchan, ces petits plats d'accompagnement. Nous avons une préparation à base de pousses d'ail, de cacahouÚtes marinées au soja et de courgettes finement découpées. On peut aussi prendre un petit plat du fameux choux kimchi.

Pour les bibimpap nous avons choisi deux recettes avec le Jeyuk bibimpap et le tuigim yangyumdak bibimpap. Le premier est un gros bol d riz recouvert avec sa sélection de légumes, carottes, pousses de soja, champignons, pousses d'épinards, concombres et d'une préparation d'échine de porc marinée au piment et à l'huile de sésame. Le deuxiÚme bibimpap est quand à lui accompagné d'aiguillettes de poulet fritavec une sauce aigre-douce et cacahouÚte. J'ai bien aimé ces aiguillettes avec une friture parfaite pas grasse du tout. Sinon il ne faut pas oublier de mettre sur le riz le gochujang, la fameuse pùte de piment coréenne et bien mélanger le riz et ses ingrédients.

En dessert il ne faut pas hésiter à prendre le Hot Duck maison. C'est une galette épaisse de blé qui est fourrée au sucre roux et qui accompagné d'une boule de glace, soit au thé vert soit au gingembre. Franchement l'un des meilleurs Hot duck maison de Paris.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a Ă  son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en gĂ©nĂ©ral il aime faire partager ses dĂ©couvertes, ses expĂ©riences et ses crĂ©ations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus