Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Le 975

La note de Fred: 5

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Français

Adresse: 25 Rue Guy Môquet, Paris, France

Téléphone à: 09 53 75 67 71

Horaires: Tous les jours sauf samedi midi et dimanche de 12h à 14h30 et 19h30 à 22h30

Prix: Environ 35 euros

Site internet :


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
25 May 2015
Bistrot le 975

L'article

par Frédéric Lacroix

Et si nous partions dans le haut du 17ème arrondissement, pas très loin de la station de métro Brochant pour découvrir une toute jeune adresse gastronomique avec le bistrot le 975. Une carte qui change souvent, des produits frais, de saison et de qualité, un chef japonais en cuisine et une équipe sympathique en salle, voila une belle équation pour un coup de coeur pour les papilles.

C'est sur les conseils et accompagné de Vincent, du blog CECJ2, que je me suis retrouvé un soir dans le haut du 17ème arrondissement devant la belle façade en bois du bistrot le 975. Nous voici dans la rue Guy Môquet presque au milieu entre les stations de métro Brochant et Guy Môquet sur la ligne 13. Au coin d'une petite rue on reconnait facilement le 975 avec sa grande façade de bois et ses grandes baies vitrées jaunes. Le résultat donne une espace très lumineux qui donne envie d'être découvert. Le 975 c'est l'histoire de deux copains dont la devise est « bien manger, bien boire, bien vivre ». En salle on trouve Mathieu Orazi qui s'occupe de l'accueil et du vin et en cuisine c'est Taiki Tamao. Ils nous proposent de découvrir une cuisine bistrot gastronomique qui fait la part belle aux produits frais et de saison. C'est pour cela que la carte change en permanence en fonction des réalisations du chef. La carte est simple avec un choix entre 4 entrées, 4 plats et 4 desserts. Pour les entrées il faut compter entre 10 et 16 euros, pour les plats entre 18 et 24 euros et pour les desserts entre 8 et 10 euros. Au déjeuner il y a aussi une formule midi à 16 euros avec mise en bouche, plat du jour, café et gourmandises. Enfin si vous n'arrivez pas à vous décider il y a aussi une formule découverte à 38 euros avec 5 plats en portion dégustation. Comme nous sommes dans un bistrot il y a aussi une belle carte des vins (avec des prix de 25 à 50 euros) dont certains sont disponibles au verre et il y a aussi une carte des « belles bouteilles », des références d'exception disponibles en 1 ou 2 bouteilles avec des prix allant de 50 à 150 euros.

alors que pensez du 975 ? Franchement c'est l'un de mes coups de coeur de 2015. Pourquoi ? Peut être parce que, ce que j'ai mangé était parfait avec de belles saveurs, de belles compositions et surtout de très belles cuissons. On sent dans tous les plats la passion que le chef a pour la cuisine et pour le respect des ingrédients. En plus les portions sont généreuses surtout à la carte. Une autre raison pour que le 975 soit un coup de coeur ? L'accueil est super sympa et en plus le lieu est très agréable avec beaucoup de lumière. Pour mon premier passage j'ai aimé tous les plats du foie gras des Landes au gaspacho de betterave, du saumon à la selle d'agneau, de la poitrine de cochon à la soupe de chocolat. La cuisine est biend e chez nous mais parfois on y trouve une petite touche japonaise dans la présentation comme dans certains ingrédients (yuzu kocho ou piment ichimi). Vivement que je revienne pour tester d'autres créations du chef.

On débute le repas par le gaspacho de tomate et de betterave. La texture est fantastique tout en douceur et en moelleux. Au centre quelques pignons et surtout un morceau de burratina fumé qui apporte une autre saveur à ce gaspacho. On poursuite par le magret de canard fumé avec mesclun et des billes de carottes au gingembre. Une autre entrée très réussi avec ce foie gras des Landes maison mi-cuit accompagné d'un chutney d'ananas confit à la coriandre. On termine les entrées avec un saumon à la pomme et au raifort.

En plat voici venir le dos de lieu jaune (un très beau morceau avec une cuisson parfaite avec la peau croustillante et la chaire fondante) avec un jus de coquillages émulsionné et une mousseline de céleri rave. Pour la viande nous avons de la poitrine de cochon du Cantal avec un jus au poivre de Sichuan sur un lit de purée maison de patate douce. La cuisson de la poitrine est là aussi superbe. Ensuite nous avons un suprême de pintade à la sauge avec des asperges vertes et de petites morilles. Pour terminer les plats de viande voici une superbe selle d'agneau de l'Aveyron à l'ail des ours accompagnée d'une poêlée de petits pois, fèves et minuscules champignons de Paris. La aussi la cuisson est parfaite et le plat un délice.

Pour terminer le repas voici venir l'assiette de fromage, de la fourme d'Amber et du Cantal accompagné d'un coulis de main de Bouddha (une espèce de citron). Sinon nous avons la crème de sésame noir aux framboises Tulameen (ce sont des très grosses framboises), une composition de rhubarbe et de fraise avec un sorbet au fromage de chèvre et pour terminer une soupe de chocolat au piment ichimi, pirstache, crumble de chocolat et financier. J'ai adoré ce dessert avec une grande douceur du chocolat légèrement relevée avec le piment japonais.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus