Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Chine gourmand

La note de Fred: 4

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Chinois

Adresse: 57 Rue du Faubourg Montmartre, Paris, France

Téléphone à: 06 69 93 66 88

Horaires: Tous les jours sauf lundi de 12h à 15h et 19h à 22h

Prix: Environ 30 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
31 Aug 2015
Restaurant Chine Gourmand

L'article

par Frédéric Lacroix

Voici encore un restaurant que j'ai découvert durant la deuxième édition de la Chinese Food Week. Cette fois ci nous partons dans la région le plus au nord-est de la Chine, le Dongbei pour découvrir ses spécialités culinaires grâce au chef du restaurant Chine Gourmand. Au menu, différents types de nouilles et plein de petits plats à découvrir.

Le Dongbei est cette région de Chine au nord-est à la frontière avec la Russie et la Mongolie. C'est une région où le climat est vraiment très froid en hiver et qui est très peu connue en France pour sa gastronomie. Depuis quelques mois il existe un restaurant dans le 9ème arrondissement qui a fait de la cuisine du Dongbei, ses spécialités. Nous sommes chez Chine Gourmand, le tout nouveau restaurant d'un jeune chef, Ma Yan Hu qui a fait ses armes au restaurant les Pâtes Vivantes à quelques centaines de mètres de là. Ce chef est spécialisé dans la confection des nouilles chinoises et il est même l'un des seuls chefs de la capitale à faire certains types de pâtes, comme les nouilles ceintures. C'est durant la deuxième édition de la Chinese Food Week que j'ai découvert ce restaurant, durant un repas entièrement consacré aux spécialités de nouilles du Dongbei. Ensuite je suis retourné deux autres fois pour découvrir d'autres plats du chef. La cuisine du Dongbei est moins connue en France que la cuisine du Sichuan. Mais elle tire ses influences de la cuisine royale de Shenyang, l'ancienne capitale de la dynastie Qing. C'est un savant mélange entre les cuisines de Pekin, du Shandong et du Sichuan. Mais elle se démarque de celles-ci en alliant un savant mélange entre le salé, le sucré et le pimenté. Alors il est vrai que l'on retrouve souvent des plats sucrés-salés mais ici le gout sucré n'est pas trop présent et les parfums des différents ingrédients se retrouvent facilement. Et on retrouve aussi d'autres préparations comme des viandes grillées, des plats rôtis, des plats frits, des plats en ragout et des plats en vapeur. La cuisine du Dongbei est très complète avec des plats assez riches car c'est le climat de cette région (-15°C de moyenne en hiver) qui a permis à la mise au point de cette culture culinaire.

Le restaurant n'est pas très grand avec une pièce principale d'une vingtaine de couvert donnant sur la cuisine derrière une grande vitre. On peut voir les chefs au travail surtout quand ils préparent les fameuses nouilles. Le chef Ma Yan Hu a commencé à travailler à Paris dans le restaurant les pâtes vivantes et il poursuit son aventure dans son propre établissement en proposant des recettes de nouilles comme la nouille de longévité et ses 36 mètres de long, les nouilles rasées ou bien les nouilles Biang Biang appelées aussi nouille ceinture. Mais le chef propose aussi de nombreux plats de la cuisine du Dongbei et cela grâce à ses deux chefs qu'il a fait venir directement de Chine. Les prix sont vraiment très corrects car vous pouvez faire un repas à plusieurs pour 20 à 25 euros en goutant de nombreuses spécialités. Il faut compter entre 6 et 10 euros pour les entrées, 8 à 15 euros pour les plats et environ une douzaine d'euros pour les plats de nouilles. Pour ces dernières elles ne sont pas toutes présentes à la carte mais il faut demander au chef, qui est très sympa et très ouvert pour faire découvrir sa cuisine.

pour le repas il est possible de l'accompagner en premier une préparation de thé froid ou chaud maison ou bien prendre une canette du fameux Wong Lo Kat, une boisson aux plantes qui trouve ses racines depuis la dynastie Qing. Mais débutons notre dégustation des spécialités du Dongbei en prenant deux salades vraiment originales et très fraiches. La première est un mélange de peau de tofu, concombre et cacahouètes fraiches avec une sauce légèrement épicée. La deuxième est une surprenante mais terriblement bonne salade de pommes de terre crues. Bien sûr en entrée nous pouvons tester les raviolis avec de raviolis pékinois grillés ou bien des raviolis Xiao Long Bao avec une pâte fine et surtout une farce très juteuse.

pour les plats il y a les petites brochettes d'agneau ou de bœuf qui sont grillées puis recouvertes d'épices dont du cumin. Ces brochettes sont vendues à l'unité à 1 euros pièce et elles sont vraiment bonnes. On peut les accompagner d'un plat de pommes de terre, d'aubergines et de légumes verts légèrement épicé ou bien un plat de légumes de Dongbei à base de poivron vert, poivron rouge, chou Shanghai, champignons noirs. C'est deux plats sont à 7 euros.

Voici ensuite un plat que j'ai vraiment beaucoup apprécié avec les aubergines mijotées au porc haché. Puis nous avons le poulet croustillant lui aussi avec une sauce aigre-douce et le plat de poitrine de porc sauce soja avec une viande vraiment très fondante. Il y a aussi une grosse marmite qui contrairement aux autres plats sucrés-salés est pimenté. Ce plat de bœuf croustillant et légumes rappelle fortement un plat du sichuan car il est chargé en piment. On accompagnera les plats avec des nouilles sautées maisons du Dongbei, avec du chou Shangai, des champignons noirs et une fines omelette. Il y a aussi les croquettes de potiron sauce sucrée.

Durant le repas de la Chinese Food Week nous avons eu le droit à trois types de nouilles accompagnées de différentes sauces. Le chef est vraiment spécialisé dans la fabrication artisanale de ces pâtes. Nous avons le droit à la nouille de longévité. Le chef à partir d'une boule de pâte réaliser une nouille de 36 mètres de long. Ensuite elle est découpée en plus petits morceaux pour la dégustation. Celle-ci peut être faite nature avec une préparation de piment séché ou bien avec différentes sauces et ingrédients comme par exemple la classique sauce tomate et œuf, sauce sucrée-salée que l'on accompagne de fines lamelles de concombre. Ensuite nous avons eu la sauce saozi ou sauce de la montagne Qishan, un mélange de légumes, de viande, de tofu, de champignons noirs et d'anis étoilé. On complète cette sauce avec du chou émincé et on recouvre notre bol de nouilles.

Nous passons à un autre type de préparation avec les nouilles rasés. Le chef étale une grosse boule de pâte sur une planche et réalise de petites pâtes avec un rasoir. On accompagne ces pâtes avec la sauce Zha Jiang, une excellente sauce très gouteuse à base de porc haché et de sauce soja. Nous terminons notre dégustation avec une nouille spéciale dont le chef serait le seul représentant en France à avoir le coup de main pour la réaliser. C'est la nouille ceinture ou Biang Biang. Il n'est pas facile de décrire comment le chef fabrique cette nouille mais il débute avec un petit morceau de pâte puis grâce à un tour de main il réalise un grand rond de nouille ressemblant à une ceinture. Cette nouille épaisse se déguste dans une soupe au bœuf épicé.

Pour le dessert nous avons eu des Tangyuan multicolores. Ce sont des boulettes de farine de riz gluant qui sont consommées dans une soupe sucrée. Les plus petites sont pleines alors que les plus grosses sont fourrées de pâte de haricots rouges.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus