Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Jia Yan

La note de Fred: 4

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Chinois

Adresse: 5 Rue Humblot, Paris, France

Téléphone à: 01 45 77 37 11

Horaires: Tous les jours de 12h à 15h et 18h30 à 23h

Prix: Environ 30 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
18 Nov 2015
Restaurant Jia Yan

L'article

par Frédéric Lacroix

Nous voici dans le 15ème arrondissement de Paris, le quartier des restaurants coréens de la capitale. C'est à la place de l'un de ces restaurants qu'à ouvert il y a deux mois à peine une adresse chinoise nous proposant une cuisine du Sichuan moderne. Nous sommes chez Jia Yan au 5 de la rue Humblot pour gouter les spécialités pimentées ou non de la cuisine de cette province chinoise qu'est le Sichuan.

Voici une toute jeune adresse qui a ouvert ses portes en septembre 2015 et qui est tellement discrète que c'est par le plus grand des hasards que je l'ai découverte. C'est en allant voir un restaurant coréen du 15ème arrondissement de Paris que je suis passé devant la grande façade rouge du restaurant Jia Yan. Un petit coup d'œil à la carte et au travers de la vitrine et je me suis dit qu'il fallait absolument tester cette adresse. Cela tombait bien car le restaurant coréen que je devais faire ce jour-là ne m'a pas trop inspiré. Retour donc dans la rue Humblot, à deux pas du métro Dupleix pour faire un petit tour dans la cuisine du Sichuan. Oui Jia Yan est un restaurant spécialisé dans la cuisine de cette région de Chine. Contrairement à de nombreux restaurants de la capitale, Jia Yan n'est pas une cantine. Au contraire on sent que le patron a fait un effort sur la décoration. Celle-ci est dans les tons rouge et noir et il faut lever les yeux pour voir le décor des luminaires. On jettera aussi un coup d'œil à l'un des murs avec ses représentations de différents vases peints chinois. Mais c'est la carte qui nous intéresse le plus dans ce restaurant. Au menu donc de la cuisine du Sichuan qui se caractérise par l'utilisation de nombreuses épices et du piment. Mais on trouve aussi dans la carte des plats plus généralistes de la cuisine chinoise voir du sud-est asiatique. Les prix sont tout à fait corrects et il faut compter entre 6 et 11 euros pour les entrées et entre 10 et 20 euros pour les plats. Mais pour ceux-ci il y aussi quelques créations plus importantes comme la langouste du chef à 38 euros, le turbot à la vapeur à 30 euros ou bien les fondues avec trois recettes toutes à 46 euros pour 2 personnes (recette maison, sichuanaise et pékinoise). Le service est efficace et en plus le patron est sympa ce qui nous change de la plupart des restaurants chinois. D'ailleurs en discutant avec le patron on apprend qu'il nous propose une cuisine chinoise moderne avec et c'est très important de le dire le fait qu'il n'y a pas de glutamate dans les plats.

Nous avons décidé de faire notre repas au jus de coco. Pourquoi ? Parce que la cuisine du Sichuan est souvent très relevée et le fait de boire du jus de coco permet d'apaiser nos papilles. Eensuite la maison nous offre avant l'arrivée des plats, 3 petites mises en bouche, dirons-nous. Une sympathique attention avec des cacahouètes un peu spéciales, des chips de crevettes et des légumes vinaigrés. Notre premier plat à être servi est une spécialité maison avec le poulet Gong Bao. Cette grande spécialité du Sichuan est un mélange de poulet, de cacahouètes, de piments séchés et de poivre de sichuan. C'est un plat relevé mais pas trop pour bien sentir les différentes saveurs. En plus le poulet était super fondant en bouche. On accompagne ce plat d'aubergines Yu-Xiang. C'est en fait une sauce spéciale qui mélange plusieurs ingrédients donnant en même temps un parfum vinaigré, sucré et épicé. Un plat délicieux.

On poursuit le repas avec le poulet du chef. Cette fois la recette est douce absolument pas pimentée. Le poulet est découpé en petites lanières et enrobé d'une sauce brune sucrée. Il se déguste dans des petites galettes de riz qu'il faut plier pour former de petits rouleaux. Pour changer voici un plat de poisson avec le nid de bonheur au poisson émietté. Là aussi nous avons une préparation douce sans piment qui se déguste facilement avec des cheveux d'ange frits. Pour accompagner les plats il y a plusieurs recettes de riz dont un riz sauté au kimchi. Attention la portion est gargantuesque. Sinon il y a aussi les petits pains chinois à la vapeur que l'on déguste avec une sauce épaisse sucrée mais surtout qui permettent de saucer les plats.

On oublie les desserts car ce n'est vraiment pas une spécialité dans les restaurants asiatiques. Les perles de coco cependant sont tout à fait correctes. Et pour terminer encore une petite attention de la maison avec quelques fruits frais, ce jour-là ananas, kiwi, raisin et kaki et un peu d'alcool de riz.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus