Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Topokkiri

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Street food

Adresse: 17 Avenue Emile Zola, Paris, France

Téléphone à: 01 45 77 42 77

Horaires: Du lundi au samedi de 10h à 20h

Prix: Environ 15 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
04 Jan 2016
Cantine corťenne Topokkiri

L'article

par Frédéric Lacroix

il existe comme cela dans Paris, des adresses improbables et bien cachées. Topokkiri rentre parfaitement dans cette catégorie. Il faut déjà trouver cette petite cantine de street food coréenne, cachée dans le 15ème arrondissement et ensuite y aller pour déguster quelques petites spécialités emblématiques comme les topokki qui ont donné leur nom à ce lieu.

Nous sommes dans le 15ème arrondissement de Paris à deux pas de la station de métro/rer de Javel, au sud de la grande dalle de Beaugrenelle. C'est dans cet environnement de tours qu'il faut trouver la petite cantine topokkiri. Pour cela il faut se rendre au niveau de l'avenue Emile Zola juste à l'une des sorties de la station de métro Javel et repérer la grande tour Mirabeau (qui accueille entre autre le CSA). On emprunte alors l'escalator qui donne sur une petite esplanade et on repère le magasin d'alimentation coréenne Euro Mart. Ensuite on laisse sur notre gauche l'entrée du restaurant les 4 saisons pour arriver devant la façade de la petite cantine Topokkiri (même propriétaire qu'Euro Mart).

Cette petite structure est un exemple type de la street food que l'on peut trouver en Cor√©e. Il faut dire que dans ce pays il existe de nombreuses petites √©choppes qui proposent tout au long de la journ√©e des plats embl√©matiques de la cuisine cor√©enne que l'on nomme sous le mot g√©n√©rique Bunsik. Topokkiri est une cantine avec 16 places assises donnant sur une cuisine ouverte o√Ļ la chef pr√©pare les diff√©rents plats. On peut d√©guster sur place √† n'importe quelle heure de la journ√©e ou bien prendre √† emporter des Bunsik mais aussi des Deopbap. Pour les Bunsik il faut compter entre 5 et 8 euros avec par exemple des topokki, des mandu, des kimbap, des Jjampong lamen, du dalk gang geang, etc ¬Ö Les seconds, les Deopbap sont de grands bols de riz recouverts de salade et d'une garniture. Il faut compter 9.5 euros et nous avons le choix entre diverses recettes comme du porc grill√©, du poulet pan√©, des vermicelles de patates douces, du b¬úuf grill√© ou du kimchi saut√©. Topokkiri est un endroit √† d√©couvrir car franchement la cuisine √©tait vraiment bonne. C'est frais et pr√©par√© √† la minute comme les fameux kimbap, les makis √† la cor√©enne. Et c'est l'un des rares endroits o√Ļ l'on peut d√©couvrir les topokki, un plat embl√©matique de la street food cor√©enne.

Je me suis concentr√© sur les Bunsik pour cette premi√®re exp√©rience. On d√©bute avec les Mandu. J'ai vraiment beaucoup aim√© ces raviolis cor√©ennes car ils √©taient enti√®rement grill√©s donnant en bouche un c√īt√© croustillant pour l'ext√©rieur et un c√īt√© fondant pour la farce. Ensuite voici les fameux Topokki. Ce plat est embl√©matique des restaurants de street food cor√©enne mais on peut aussi le retrouver dans des restaurants normaux dans les hors d'¬úuvre. On retrouve souvent ce plat vendu par les Pojangmachas, les chariots ambulants de rue. Les topokki sont des Tteok, des galettes de riz courtes et √©paisses m√©lang√©es avec du Gochujang une sauce piment√©e √©paisse. Dans la cuisine royale cor√©enne cette recette n'√©tait pas faite avec de la sauce piment√©e. Ce n'est qu'√† partir de 1953 que la recette piment√©e est apparue dans un petit restaurant de S√©oul.

Ensuite j'ai test√© le dalk gang geang. L√† aussi nous sommes en pr√©sence d'un plat embl√©matique de la street food cor√©enne. Il y a m√™me des restaurants qui sont sp√©cialis√©s uniquement dans cette recette. Il existe en fait deux recettes : le Tong Dak et le Dalk gang geang. Ce sont deux recettes de poulet frit. La premi√®re est avec une sauce piment√©e et la seconde avec une sauce sucr√©e. Le poulet est vraiment tr√®s tendre et la sauce tr√®s bonne. On termine avec les fameux Kimbap. Il y a deux recettes. La premi√®re se compose de riz, l√©gumes, d'omelette, de surimi et de p√Ęte de poisson enroul√©s d'une feuille d'algue. La seconde, les Maya-Kimbap ne se compose que de riz et de l√©gumes enroul√©s d'algue. Ils sont pr√©par√©s √† la minute et ils sont vraiment tr√®s bons.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus