Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Kisin

La note de Fred: 4

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 9 Rue de Ponthieu, Paris, France

Téléphone à: 01 71 26 77 28

Horaires: Tous les jours sauf dimanche de 11h45 à 15h et 19h à 23h

Prix: Environ 30 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
21 May 2016
Restaurant Kisin

L'article

par Frédéric Lacroix

Voici une toute nouvelle adresse d'udon à Paris qui a ouvert ses portes en avril 2016. Kisin est donc une belle adresse japonaise qui nous propose plusieurs recettes de ces nouilles japonaises épaisses à deux pas des champs Elysées. Derrière ce nom se cache aussi une belle histoire entre Tokyo et Paris.

Kisin est la dernière adresse en date de restaurant de nouilles Udon qui a ouvert ses portes. Nous sommes dans la rue de Ponthieux juste derrière les champs Elysées. Derrière une façade sobre se cache une très belle adresse nippone avec une histoire originale. Au départ Kisin c'était un restaurant de Tokyo qui depuis deux ans était récompensé par le guide Michelin, d'un Bib gourmand. Généralement lorsque ce type de restaurant a une belle réputation il ouvre une succursale quelque part dans le monde. Pour Kisin c'est différent puisque c'est un déménagement complet du restaurant de Tokyo à Paris. Jusqu'à maintenant nous avions à Paris, trois restaurants spécialisés dans les Udon : Sanukiya , Udon Jubey et Kunitoraya , tous les trois dans le quartier de l'Opéra. Avec Kisin nous voici avec une quatrième adresse qui nous propose une autre approche de cette recette. Rappelons que ces nouilles (les plus consommées au Japon) sont préparées avec de la farine de blé tendre et elles sont plus ou moins épaisses. Kisin est surement le restaurant le plus engagé de Paris. Dès l'ouverture du menu vous allez connaitre tout ce qu'il faut savoir sur la fabrication et la préparation de ces nouilles. Oui il faut savoir que les nouilles sont fabriquées par le chef au restaurant même : la farine vient de Kyushu, l'eau est française mais adoucie, la sauce soja est artisanale, la bonite séchée pour le bouillon vient d'Espagne, les algues kombu sont importées d'Hokkaido, il n'y a pas de glutamate, pas de conservateurs et d'assaisonnements chimiques, etc ….

Que mange-t-on chez Kisin ? Des Udon bien sûr, chaudes ou froides. Les udon chaudes sont servies dans de grands bols avec un bouillon et divers ingrédients. Il y a une douzaine de recettes entre 12 et 17 euros avec des recettes comme les udon au curry de bœuf, les udon au tempura, les udon au kakiagué, les udon au porc braisé, les udon au sésame et porc émincé, etc … Pour les udon froides nous avons deux types de préparations. Les nouilles sont présentées dans un panier et il faut les tremper dans un bouillon ou bien les nouilles sont dans un bol qu'il faut recouvrir d'une sauce froide. On retrouve quasiment les mêmes recettes que les udon chaudes avec quelques différences comme pas de curry mais du canard et poireaux. Mais en plus des udon nous avons aussi des petits plats avec des entrées, des salades et des plats plus importants. Pour les entrées il faut compter entre 7 et 10 euros avec par exemple un émincé de racines de lotus, des légumes en ragout, un sauté de konnyaku, etc … Pour les plats plus important il faut compter entre 13 et 20 euros avec par exemple des tempura, de l'émincé d eporc, de l'aubergine frite, des recettes de tofu, etc …. Alors que penser de ce restaurant ? J'ai trouvé cela vraiment très bon. Les nouilles sont épaisses, souples, élastiques et savoureuses et surtout toutes les autres préparations sont bien réalisées. Mention spéciale pour l'originalité d'une des recettes de tofu avec du fromage à raclette, les udon avec leur sauce au sésame et les aubergines avec une préparation au yomogi.

Pour les petites entrées nous avons par exemple une recette de champignons (shiitaké et champignon de Paris) au radis blanc rappé, une recette à base de konnyaku mariné dans un bouillon au dashi, une recette à base d'émincé de salsifis caramélisés.

Pour les plats plus élaborés nous avons les fameuses aubergines frites avec des pâtes fraiches de millet et yomogi. Ce dernier ingrédient est une plante de la famille des chrysanthèmes. Elle était souvent utilisée dans la cuisine japonaise mais elle devient rare et son utilisation permettait de marquer l'arrivée du printemps. Un autre plat qui parait tout simple est une belle assiette de tempura de poulet. Enfin il y a une recette originale avec des poches de tofu frit farci avec du fromage à raclette et des salsifis.

Pour les udons chaudes nous avons une recette avec un bon bouillon tout léger et du porc braisé ou bien une superbe recette avec dans le bouillon un émincé de porc et une sauce sésame. Pour les udon froides nous avons une recette de nouilles servies dans un panier accompagnées d'un bol de bouillon au canard et au poireau. Il faut alors plonger les nouilles dans le bouillon. Pour une autre recette de udon froides, les nouilles sont présentées dans un bol avec une sauce froide et elles sont accompagnées d'une belle assiette de tempura avec crevette et 5 légumes.

Il y a même deux petits desserts pour terminer le repas. Il y a la version japonaise d'une recette italienne avec de l'affogato. La glace maison à la vanille est recouverte d'une préparation de matcha tiède. Le deuxième dessert est une compote maison de fruits de saison au saké.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus