Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Sardegna a tavola

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Italien

Adresse: 1 Rue de Cotte, Paris, France

Téléphone à: 01 44 75 03 28

Horaires: Du mardi au samedi de 12h à 14h30 et 19h30 à 22h30, le lundi de 19h30 à 22h30

Prix: Environ 45 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
19 Jul 2016
Sardegna a Tavola

L'article

par Frédéric Lacroix

Direction le marché Aligre dans le 12ème arrondissement pour partir en …. Itlaie et plus précisément en Sardaigne. Nous voici chez Sardegna a Tavola, un restaurant à l'ancienne avec son ambiance particulière et ses énormes assiettes de cuisine sarde avec des recettes très originales.

Nous sommes dans la rue Cotte, à deux pas du marché Aligre dans le 12ème arrondissement de la capitale. On remarque de suite la devanture bleue du restaurant Sardegna a Tavola. Et dès que le l'on passe le seuil de cet établissement nous voici propulsé en Sardaigne. Ce restaurant a ouvert ses portes en 1997 grâce à Tonino et Angela pour nous faire découvrir la cuisine sarde. Pour cela Tonino n'utilise que des produits de petits producteurs de cette île italienne. D'ailleurs la carte respecte les saisons et elle se compose de plats uniques à Paris : Insa Pinetta, su frégula a sa barbaricina par exemple ou bien, Pimentada di tonno rosso del Meditterraneo ou encore Makka meda barbarella. Mais attention pour déguster ces plats il faut y mettre le prix. La carte est un peu spéciale car il n'y a pas d'entrées et de plats. Non c'est une liste de différents plats qu'il faut partager car franchement les plats sont très copieux. Les prix vont varier de 20 à 50 euros voir plus pour certains plats d'exception. Il y a aussi une petite carte de desserts avec des prix variant de 12 à 18 euros, et là aussi c'est copieux. L'ambiance est vraiment spéciale, comme je le disais dès que l'on passe la porte nous sommes en Italie. Il n'est pas rare d'entendre le patron piquer une crise en cuisine et puis revenir vous voir avec un grand sourire. Je suis allé dans ce restaurant un samedi midi et c'était calme, par contre il parait que le soir toute la communauté italienne se donne rendez-vous chez Tonino. Venir chez Sardegan a tavola c'est un investissement mais c'est surtout une grande expérience gustative avec des plats vraiment originaux.

En attendant les plats, la maison offre quelques mises en bouche. Ce jour-là nous avons eu de très bonnes olives noires italiennes marinées ainsi que des boulettes d'agneau recouvertes de parmesan râpé. Le tout était accompagné du fameux pain sarde, le carasau. Ce pain très fin, est originaire de la région de la Barbagia et il porte aussi le nom de carta musica, le papier à musique. Il est très fin et croquant. Bien que la carte ne fasse la différence entre les entrées et les plats il est possible de prendre une recette à partager comme par exemple les gros couteaux grillés à la plancha. Et il faut dire qu'ils sont énormes au nombre de 4 avec une persillade et du pecorino. Ils sont présentés sur du pain carasau qui s'imbibe de la sauce persillée, un délice. Une autre recette pouvant être partagée comme entrée est la sardinade endiablée avec de petites sardines fourrées de persillade, d'olives de câpres et de citron confit.

Puis on attaque les plats avec bien sur des pâtes. Il y a les fameuses et véritables pâtes à l'encre de seiche. La sauce bien noire a vraiment le gout de tomate et elle enrobe bien les pâtes avec des petits morceaux de calamars. C'est terriblement efficace et bon. Mais le plat qu'il faut choisir pour une expérience gustative unique est : Insa Pinetta, su frégula a sa barbaricina. D'après la description de la carte ce sont de petites pâtes sardes avec une fricassée de chèvre, du cochon de lait, de l'andouillette d'agneau, de pois chiches, d'oignons nouveaux et de cardamone fraicheur. Un mélange assez étonnant mais il faut croire que ce sont les pâtes que mangeaient les bergers sardes dans leurs cabanes.

Enfin il y a les desserts mais certains ne sont pas disponibles toute l'année. Par contre il faut tester le tiramisu maison, dont la recette n'a pas changé depuis l'ouverture du restaurant. D'ailleurs sur la carte il y a ce titre : Lingi lingi, tiramisu per la mia amica Monica Bellucci. Cette recette est toute en légéreté avec une crème voluptueuse sur des biscuits enivrés à la liqueur de myrte blanche. Précisons aussi que ce dessert est copieux.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus