Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Ryouma

La note de Fred: 4

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 1 Chome-21-10 Higashinodamachi, Osaka, Japan

Téléphone à: 06-6351-0829

Horaires: Tous les jours de 17h à 24h

Prix: Environ 40 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
28 Sep 2016
Restaurant Ryouma

L'article

par Frédéric Lacroix

Nous voici à Osaka pour partir à la découverte d'un petit restaurant dont la principale spécialité provient de la ville de Kumamoto, la viande de Cheval ou Basashi. Chez Ryouma cette viande est cuisinée de différentes manières, crue bien sûr mais aussi en yakiniku ou en shabu shabu.

Nous voici à Osaka dans le quartier de Kyobashi. C'est un grand centre où se croise de nombreuses lignes de trains (lignes JR) et de métro. Pour trouver le restaurant Ryouma il faut se rendre sur le grand boulevard au nord de la gare JR, Higashino-damachi et partir en direction de l'ouest en direction d'Umeda. Le restaurant est facilement repérable avec sa devanture rouge avec son nom écrit dessus. La grande spécialité de ce restaurant est donc la viande de cheval que l'on dégustera sous différentes formes. Le restaurant est ouvert que le soir à partir de 17h et il est fumeur. La viande provient de la région de Kumamoto, grande région productrice de viande de cheval. Tout comme pour le bœuf, la viande de cheval provient de différents morceaux et il y a plusieurs types de qualité. Chez Ryouma on peut déguster dans une ambiance izakaya, les différents types de viandes de cheval sous différentes recettes. Il y a plusieurs recettes de viande crue comme du tartare, des sushis et des sashimis. Il faut compter entre 400 et 1000 yens. Ensuite il y a plusieurs plats plus importants avec différentes sélections de morceaux pour déguster la viande grillée (yakiniku) ou bouillie (shabu shabu). Là il faut compter entre 1500 et 2500 yens. La qualité de la viande et sa fraicheur sont vraiment optimale pour pouvoir la déguster crue. Chose étonnante, la viande de cheval au Japon est elle aussi très persillée, comme la viande du bœuf wagyu.

Pour les entrée on trouve surtout de la viande crue. Il y a par exemple le petit tartare de cheval avec son jaune d'œuf. Mais pour les gens qui veulent tester un plat spécial, il faut tester le sashimi de foie de cheval. La texture est assez étrange et on déguste chaque morceau en le passant dans une petite sauce à base d'huile de sésame et de sel. Plus simple il y a les sushi de viande qui sont proposés à la pièce. Le prix varie en fonction de la qualité de la viande. Il y a ceux à la viande simple qui est découpée finement mais on peut aussi demander une dégustation de trois sushi avec trois morceaux différents dont un avec du gras et un autre où la viande est préparée en tataki. On termine avec une assiette de sashimi de luxe à 1000 yens et qui contient 4 fines tranches de viande très persillée (on dirait presque du bœuf de Kobe de grade A5) et des morceaux de gras de cheval (c'est très étonnant à déguster).

Pour le plat principal il faut tester le yakiniku de cheval. Ce n'est pas un petit grill mais une plaque chauffante qui trône sur un petit réchaud au centre de la table. Elle a une forme spéciale légèrement bombée qui permet au gras de la viande de couler sur les côtés. Il y a des sélections de différents morceaux avec par exemple une assiette de 5 types de viande. Le tout est à faire griller avec un morceau de gras de cheval et à déguster avec une sauce ponzu maison et un bol de riz.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus