Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Abri Soba

La note de Fred: 4

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Japonais

Adresse: 10 Rue Saulnier, Paris, France

Téléphone à:

Horaires: Du mardi au samedi de 12h à 14h et 19h à 22h30, dimanche de 19h à 22h30

Prix: Environ 30 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
19 Oct 2016
Restaurant Little Hong Kong

L'article

par Frédéric Lacroix

Nous sommes dans le quartier chinois de Londres pour découvrir une belle adresse pour déguster des dim sum comme à Hong Kong. Le restaurant Little Hong Kong propose entre 11h30 et 16h une carte de plus de 50 dim sum mais aussi une impressionnante carte d'autres plats.

Le quartier chinois de Londres à Soho regorge d'une multitude de restaurants asiatiques. Situé dans la rue principale du quartier, Little Hong Kong est un restaurant assez récent de spécialités chinoises. Il y a une carte assez impressionnante de plats typiques de toutes la Chine avec des prix attractifs pour le centre de Londres. Mais il faut venir dans ce restaurant pour sa carte de Dim Sum comme à Hong Kong. Il faut savoir que ces petits plats cuits à la vapeur ne sont disponibles que de 11h30 à 16h et qu'il faut commander un minimum de 10 livres par personne. La carte est vraiment impressionnante car il y a plus de 50 recettes disponibles. Et là aussi les prix sont vraiment attractifs car il faut compter entre 2 et 4 livres par plats. Le restaurant possède deux cartes dont une entièrement tournée sur les dim sum. Ensuite il faut noter sur une petite feuille les numéros de chaque plat pour être servi. Le choix étant vraiment important vous pourrez faire un repas gargantuesque pour moins de 20 livres par personne. En plus c'est très bon.

La carte de dim sum comporte plusieurs types de plats, ceux qui sont cuits à la vapeur dans de petits paniers, ceux qui sont frits et ceux à base d'abats. Par exemple nous avons les beignets de taro frits qui sont farcis à la viande de porc ou les beignets de crevettes nouvelle recette à base de cheveux d'ange frits. Un plat que j'ai beaucoup aimé était à base de langues de canard. Contrairement à Paris où les langues sont petites, ici elles étaient très charnues et en plus laquées. Un autre plat sympa mais difficile à manger se compose de pâtes de poulets cuites à la vapeur puis assaisonnées avec du vinaigre. Ensuite nous avons des beignets de seiche assez bons.

Et puis il y a les crêpes de Hong Kong. Ici il y a trois recettes, l'une aux crevettes, une au porc laqué et une aux beignets. Nous avons testé les deux premières qui étaient vraiment très bonnes, avec des crêpes bien lisses et deux sauces différentes. On poursuit ensuite avec les raviolis vapeurs et là aussi plusieurs recettes assez sympathiques qui se caractérisent toutes par des raviolis bien garnis. Nous avons testé les raviolis à la crevette et ciboulette, les raviolis à la crevette, les raviolis de viande de porc et crevettes et bien sur les raviolis de porc à la mode de Shangai (avec du bouillon à l'intérieur).

D'autres recettes à la vapeur sont encore plus originales comme par exemple le travers de porc à la sauce de haricots noirs ou les rouleaux de viande enrobés de peau de tofu frit. Une autre création originale est à base de champignons enokis enrobés de viande de bœuf dans une bouillon pimenté. Enfin il y a les tripes de bœuf au gingembre.

Le plus original des dim sum est surement le « sponge cake » cuit à la vapeur mais salé. Enfin il faut parler des brioches farcies à la viande de porc laqué. Il existe deux types de brioches, celles cuites à la vapeur et celles qui sont grillées.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
26 Sep 2016
Restaurant Abri Soba

L'article

par Frédéric Lacroix

C'est en toute discrétion que l'équipe du restaurant Abri a ouvert une seconde adresse. Alors que le premier restaurant est spécialisé dans la cuisine française, la seconde est spécialisée dans la cuisine japonaise. Direction la rue Saulnier pour découvrir Abri-Soba.

C'est en 2012 que le chef Katsuaki Okiyama a ouvert son premier restaurant dans le 9ème arrondissement en lui donnant le nom de Abri. Ce petit restaurant de poche est spécialisé dans la cuisine française réalisée par une équipe japonaise. En Septembre 2016 le chef ouvre à quelques centaines de mètres de son restaurant, une nouvelle adresse entièrement tournée sur la cuisine japonaise. Nous sommes chez Abri Soba dans la rue Saulnier à 2 minutes de la station de métro Cadet sur la ligne 7. Alors que la façade n'est pas encore terminée, l'intérieur de ce restaurant tout en bois est vraiment très sympathique. L'entrée donne sur un grand comptoir qui peut accueillir 8 convives. De part et d'autre nous avons quelques petites tables et surtout le comptoir donne directement sur la cuisine dans laquelle opèrent 3 chefs. Le restaurant propose deux ambiances avec comme point commun les soba, les fameuses nouilles japonaises à base de sarrasin. Au déjeuner c'est cette spécialité qui est mise en avant avec plusieurs recettes alors qu'au diner, le restaurant devient une izakaya, avec toujours des soba mais surtout une très belle carte de petits plats à partager autours d'un verre de vin ou de saké. Je vais le dire de suite cette adresse m'a emballé dès le début. La cuisine est vraiment très bien réalisée avec de très bons produits et c'est très bon. Je pense que cette adresse va devenir ma cantine préférée. Il faut savoir qu'ici tout est fait maison surtout les fameuses soba, la spécialité de la maison. Le chef passe trois heures tous les jours à préparer les nouilles dans la plus pure tradition. Et le résultat est vraiment très bien, avec un meilleur rapport qualité/prix que chez Yen et une meilleure qualité que chez Sara.

Au déjeuner la carte est plus simple et nous avons le choix entre une quinzaine de recettes de soba. Il y a un menu déjeuner (prix d'une recette de soba + 5 euros) avec un soba au choix accompagné de salade, de riz du jour et d'un petit plat entre des karaage, une omelette japonaise ou un chawanmushi. Pour les soba nous avons le choix entre 8 recettes de soba froid et 7 recettes de soba chaud. Nous avons par exemple les Zaru soba (pâtes froides avec une sauce soja), des kake soba (pâtes en soupe), des Kamojiru soba (pâtes froides avec magret de canard dans un bouillon), des Kamo namban soba (pâtes en soupe avec canard), des tempura soba (pâtes froides ou chaudes), etc … Pour les prix il faut compter entre 9 et 16 euros. Pour le diner nous avons un menu à 35 euros en 5 services (assortiment de petites entrées, chawanmushi, tempura, soba et dessert) ou bien la carte. Celle-ci comporte toute une série de petits plats entre Toriaezu (amuse-bouche) de 4 à 8 euros, des entrées (entre 6 à 12 euros), des fritures (entre 7 et 18 euros), des plats de poisson (entre 9 et 19 euros), des plats de viande entre 13 et 18 euros), quelques recettes de soba (entre 9 et 16 euros) et quelques desserts à 5 euros. Pour les boissons nous avons une belle carte de vins, de sakés et d'autres alcools japonais (bières, umeshu, yuzushu), ainsi que du thé vert et des jus de fruits. Il est possible d'avoir des ruptures de soba en fin de service car ces pâtes sont réalisées tous les jours.

Pour les petits plats le choix est vraiment important et tout semble délicieux. Pour cette première visite (qui ne sera pas la dernière) j'ai choisi de prendre le Aji no namero (9 euros). C'est un tartare de chinchard au miso découpé vraiment très fin qui est bien présenté sur une feuille de shiso. Vraiment très bon car les produits sont d'une grande fraicheur. Ensuite nous avons l'Umaki (12 euros) une imposante omelette à la japonaise à l'anguille.

Pour le menu du midi nous avons une petite salade à l'huile de shiso, un chawanmushi aux girolles et aux gambas vraiment très bon et un riz du jour. Ce n'est pas simplement du riz blanc mais ce jour-là nous avons eu un riz cuisiné avec de la sauce soja et des petits légumes. Pour les soba nous pouvons choisir les fameux tempuras soba chauds. Il faut noter que la vaisselle est vraiment très belle des assiettes aux bols. Les soba sont cuits à la perfection juste al-dente et les bouillons proposés pour les différentes recettes vraiment plein de saveurs. Pour les tempuras soba nous avons un bouillon à la bonite.

En recette de soba froids nous avons les Kamojiru soba. La quantité de soba est bien proportionnée. Les nouilles sont cuites puis servies froides et elles sont accompagnées d'un bol de bouillon au soja dans lequel nous trouvons des lamelles de magret de canard et de poireaux. Mais la recette que j'ai le plus appréciée est celle des soba au natto. Mais c'est normal car j'adore le natto, les graines de soja fermentées. Les nouilles sont servies froides dans une assiette creuse avec un peu de bouillon au soja, un œuf poché, de la ciboule et une belle quantité de natto. Il faut ensuite tout remuer avec un peu de wasabi et déguster. Enfin en dessert il faut tester la crème brulée au sarrasin, excellente.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus