Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant 42 degrés

La note de Fred: 3

Etoiles Michelin: 0

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Français

Adresse: 109 Rue du Faubourg Poissonnière, Paris, France

Téléphone à: 09 73 65 77 88

Horaires: Du lundi au samedi de 12h à 14h30 et 19h à 22h30, dimanche de 12h à 16h

Prix: Environ 45 euros

Site internet :


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
24 Feb 2017
Restaurant 42 degres

L'article

par Frédéric Lacroix

Nous sommes dans le 9ème arrondissement de Paris à deux pas du métro Poissonnière pour partir à la découverte du premier restaurant 100% raw food de la capitale. En plus de cette technique ce restaurant est aussi vegan, sans gluten et gastronomique. Nous sommes au 42 degres.

Le vegan est une mode qui est de plus en plus présente dans le milieu de la gastronomie. Ni viande et ni produits animaux ne sont utilisés dans cette cuisine. Si en plus de cela il n'y a pas de gluten et que nous avons une cuisine 100% raw food, nous arrivons à un résultat assez étonnant. Mais qu'est-ce que la cuisine raw food ? Au-delà de 42 degrés la cuisson altère la valeur nutritive des aliments. C'est pour cela qu'une cuisine qui utilise des aliments crus ou déshydratés permet de garder les vitamines et les enzymes des ingrédients. C'est un sacré challenge que de faire une cuisine de ce type si en plus elle est sans gluten et végan. C'est le cas au restaurant 42 degres juste à côté de la station de métro Poissonnière. Au menu nous avons une carte courte qui se compose de 3-4 entrées (9 euros), 4 plats (17-18 euros) et 4 desserts (9 euros). Il y a aussi le menu du jour à 34 euros (entrée-plat-dessert), le menu gourmand à 42 euros à choisir dans la carte avec entrée-plat-dessert et une dégustation de 3 frawmages et un menu « découverte » en duo à 85 euros à choisir dans la carte avec une ardoise de 5 frawmages. Alors que penser de ce restaurant ? C'est difficile à dire car je suis un omnivore à tendance carnivore et que l'expérience végan, jusqu'à présent, c'est révélée moyenne. Il faut dire que la présence de saveurs issues de la viande, manquent terriblement dans des plats 100 % à base de légumes et les substituts de viande ne sont pas à la hauteur. Ensuite il y a le problème de la raw-food. Un repas entièrement froid c'est assez déstabilisant. Chez 42 degres ce qui est bien, c'est l'effort de présentation des plats pour proposer des recettes gastronomiques Par contre j'ai trouvé les entrées vraiment très bien, les plats moyens, les frawamages vraiment pas bons et les desserts pas mal /p>

Comme je le disais les entrées étaient vraiment intéressantes. Nous avions par exemple l'houmous à la betterave et citronnelle, boulgour et tuile de cajou à l'échalote. Un plat avec une très belle présentation gourmande. Il y avait aussi une transparence d'algues aux cristaux de l'Himalaya, une salade de différentes algues très fraiche et agréable à déguster. Une autre entrée bien présentée était la tartine de pickles de légumes avec une crème de cerfeuil. Enfin la dernière entrée était sous la forme de makis de chou-fleur.

Pour les plats nous avions le potager d'automne aux légumes d'antan. C'est une belle présentation pour un plat qui manquait de saveur. Le deuxième plat était un burger. Le pain était remplacé par du champignon portobello avec au centre une pate qui remplace la viande. LA sauce rouge avait le même gout qu'une sauce barbecue, étonnante. Le plat était accompagné de chips de kalé mais irrémédiablement je ne trouve pas cela terrible. Le troisième plat était un parmentier de panais au poivre fumé avec des pleurotes marinées aux petits légumes. Un plat qui aurait pu être bon s'il avait été chaud. LE dernier plat était un velouté d'pinards à la spiruline de Normandie avec des croutons d'okara à l'ail. Un plat sans grand intérêt.

Puis voici les fameux frawmages. Ce sont des substituts au véritable fromage sauf que là nous avons de la pâte de noix de cajou parfumée à la spiruline ou au miso. Bon franchement ce n'était pas bon. Pour les desserts nous avions des raviolis de banane et noix de macadamia à la vanille avec un jus acidulé de pomme granny smith, un dessert tout en fraicheur et acidité. Puis voici la tartelette citron, étonnante par sa texture mais avec un bon gout de citron. On termine avec la ganache de cajou à la caroube avec biscuit d'amande à la fleur de coco.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus