Guide des restaurants et voyages du monde

Restaurant Montée

La note de Fred: 4

Etoiles Michelin: 1

La note des membres de la Fourchette: 0.000000

Restaurant Français

Adresse: 9 Rue Léopold Robert, Paris, France

Téléphone à: 01 43 25 57 63

Horaires: Du mardi au samedi de 12h à 14h et 19h30 à 21h30

Prix: Environ 50 euros


Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 448
06 Mar 2017
Restaurant Monte

L'article

par Frédéric Lacroix

Voici mon premier coup de cœur de l'année 2017. Pour cela il faut se rendre dans le quartier de Montparnasse, dans la petite rue Léopold Robert à deux pas du métro Vavin. C'est au numéro 9 que se trouve une nouvelle table gastronomique avec un chef japonais, le restaurant Montée.

J'adore découvrir les nouvelles tables tenues par des chefs japonais. Quand j'ai entendu dire qu'il y avait une nouvelle table discrète qui avait ouvert ses portes fin 2016 dans le quartier de Montparnasse, j'ai eu l'envie de la visiter. Direction la petite rue Léopold Robert pour trouver la discrète devanture noire du restaurant Montée. C'est le domaine de Takayuki Nameura et de sa femme Junko. Leur histoire est originale puisque le chef se forme dans différentes adresses dans le Kansai avant de venir en 1999 en France pour parfaire son expérience dans la cuisine française. Il ouvre son premier restaurant en 2006 à Kobe à deux pas du jardin du Soraku-en pas très loin de la station de métro Kencho-mae et lui donne le nom de Montée. Et puis en 2016 il décide de fermer son restaurant pour l'ouvrir à Paris. Le chef nous propose une cuisine gastronomique tout en finesse dans le respect des saisons et de la nature en utilisant des produits de qualité. Les menus sont donc imposés en fonction des inspirations du chef. Au déjeuner nous avons un menu à 40 euros en 6 services alors que pour le diner nous avons un menu à 80 euros en 10 services. Alors que penser de ce lieu. C'est le genre de restaurant gastronomique dans l'air du temps où les assiettes sont dressées avec grand soin et où chaque produit est bien mis en valeur. Certains diront que c'est trop dépouillé, moi je dis que chaque bouchée en un plaisir car la qualité est vraiment très présente. Cette adresse m'a fait penser au restaurant Neige d'été lorsque je l'avais découvert à son ouverture et j'espère que Montée trouvera lui aussi un succès aussi grand.

Pour accompagner le repas la carte des vins est bien construite. Il est possible d'avoir du vin au verre avec une sélection différentes en fonction des jours entre 2 vins blancs et deux vins rouges. Les vins de Bourgogne sont bien représentés comme ce Santenay 1er cru du clos des mouches ou bien ce Viré Clessé du domaine Michel. Pour débuter le repas nous avons les mises en bouche avec pour la première un mélange de champignons de Paris séchés, noix caramélisée et petit ravioli au fromage frit. La deuxième mise en bouche est une très légère brandade de morue avec sa tranche de pain maison.

Puis voici venir la première entrée. C'est un carpaccio de noix de Saint-Jacques à l'huile de truffe avec un condiment à base de betterave et de pignons de pin. Les Saint-Jacques étaient vraiment excellentes et elles se marient vraiment bien avec le gout de la truffe. La deuxième entrée qui était chaude est une association de calamar sur un lit de boulgour avec une émulsion à la noix de coco. Une association très originale.

Le premier plat est une recette de poisson avec un beau morceau de bar grillé au poivre noir accompagné d'une endive braisée. C'est simple mais vraiment bon car le poivre rehausse très bien la chaire délicate du poisson. Le deuxième plat est une recette de viande avec un parmentier de queue de bœuf. La purée de pomme de terre enrobe complétement la viande qui était fondante à souhait. Et puis il y a aussi le jus de cuisson, magnifique, plein de rondeur et de saveurs.

Le repas se termine avec les desserts. Le principal est une belle assiette originale avec des framboise enrobée d'une crème à la litchi avec des meringue à la litchi et une poudre de chocolat blanc. Ensuite nous avons des oreillettes. Là je suis bluffé car il devient de plus en plus difficile de trouver ce genre de chose là d'où je viens (Cannes, Côte d'azur) et de voir qu'un chef japonais maitrise parfaitement la recette, c'est merveilleux pour mes papilles. Et puis dernier plaisir avec le chocolat, une magnifique création chocolatée pour terminer le repas.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus