Guide des restaurants et voyages du monde

11 May 2017
Boutique Ochanoko Saisai

Boutique Ochanoko Saisai

par Frédéric Lacroix

L'une des grandes spécialités culinaires de Kyoto est la préparation d'épices que l'on connait sous le nom de piment Ichimi ou piment Shichimi. Le quartier de Fushimi est très connu pour ses boutiques d'épices, mais si vous passez par le quartier d'Arashiyama allez faire un tour à la boutique Ochanoko Saisai.

J'adore le quartier d'Arashiyama. Si vous passez par ce quartier de Kyoto et que vous cherchez des souvenirs culinaires sympathiques il faut vous rendre dans la petite boutique Ochanoko Saisai qui est spécialisée dans les épices japonaises. Pour la trouver rien de plus simple, il faut se rendre dans la rue principale d'Arashiyama et trouver la boutique juste après la gare de la ligne Keifuku Arashiyama. Elle se trouve dans une petite maison ancienne blanche. Ochanoko Saisai est une maiso ancienne qui est spécialisée dans les épices et qui possède 5 boutiques dans Kyoto, dont une à la grande gare JR, une à côté du temple du Kiyomizu et une en plein centre ville. Lutilisation des épices dans la cuisine japonaise remonte à l'époque Edo suite à la création par des herboristes d'un mélange très connu, le Shichimi togarashi. C'est en fait un mélange d piment rouge, de graines de sésame, de graines de pavot, de graines de chanvre, de nori, de sansho et de zestes de yuzu. La maison Ochanoko Saisai propose de nombreuses préparations à base de piment ou de poivre sancho, sous différentes formes : séchées, en condiment, en sauce ou en pâte. Pour les prix il faut compter entre 500 et 1000 yens en fonctio du contenant, de la quantité et du type de préparation. C'est vraiment une trés belle boutique pour rapporter du poivre sancho, du piment Shichimi, du piment Ichimi ou du poivre au yuzu.

Il est possible d'acheter des petits pots en métal de 10g d'épices ou bien des petites pochettes de 10g. Le design est vraiment très sympathique et on y retrouve de nombreux monuments de la ville comme le Kinkaku-ji (le pavillon d'or), le temple du Kiyomizu, la pagode du Toji ou bien les tori de Fushimi-inari. Et puis il y a les fameuses geisha qui crient pour une préparation de poudre de piment qui arrache. Pour ma part j'ai rapporté de la poudre de piment Ichimi, de la poudre Shichimi (mélange de 7 épices), du poivre sancho en poudre et une préparation de poivre au yuzu.

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus