Guide des restaurants et voyages du monde

14 Sep 2017
France : Le Barroux

France : Le Barroux

par Frédéric Lacroix

La France recèle de petits trésors. C'est le cas en Provence avec de nombreux villages loin des routes touristiques. Si vous passez par le département du Vaucluse il faut aller dans le petit village du Barroux qui à l'ombre du Mont Ventoux nous propose une belle balade dans ses ruelles tranquilles jusqu'à son château.

Nous voici dans le Vaucluse pour faire une petite balade dans un superbe village bien tranquille, Le Barroux sur la route entre Carpentras et Vaison la romaine. Le Barroux est un village perché entre deux formations géologiques importantes. A l'ouest nous avons les dentelles de Montmirail et à l'est le fameux mont Ventoux qui culmine à 1911 mètres. Le village se trouve sur une petite butte à la sortie de la grande plaine de Carpentras, au milieu d'un paysage de vignes et de contreforts rocheux. C'est un village qui compte moins de 700 habitants typique des villages perchés de la région. Venir au Barroux c'est sortir des routes touristiques pour découvrir de petites ruelles qui mènent jusqu'à un imposant château, le principal site touristique. C'est à partir du 12ème siècle qu'une forteresse est construite sur le site pour protéger la plaine Comtadine contre les invasions sarrasines et italiennes. En 1274 le lieu devient un fief de la chambre apostolique de Carpentras grâce au pape de l'époque et jusqu'en 1791 où il est rattaché à la France.

Le Barroux est un petit village typique de la région. Il faut se garer au sud du village puis ensuite se perdre dans ses petites ruelles bordées de grandes maisons aux pierres blanches. Ici nous aurons une petite place avec l'église Saint Jean Baptiste, là un ancien lavoir, un peu plus loin le moulin communal ou encore la grande façade renaissance de l'hôtel Dieu construit au 16ème siècle. Petit à petit on monte le long des ruelles pour atteindre l'enceinte extérieur du château et un superbe panorama en direction du sud et la plaine jusqu'à Carpentras.

Mais la principale attraction du village est le château. De l'ancienne forteresse du 12ème siècle il ne reste que l'aspect extérieur avec ses hauts murs et ses tourelles. En 1538 le château devient la propriété d'Henri de Rovigliasc, comte de Veynes qui transforme la forteresse militaire, inhabitable, en une superbe demeure. Puis l'aspect extérieur est modifié entre 1680 et 1690 sous l'impulsion d'un certain Sébastien le Preste de Vauban. Puis petit à petit le château tombe dans l'oubli, abandonné dans un premier temps, il est mis à mal en 1793 par les révolutionnaires avant de tomber complétement en ruine pour devenir une carrière de pierre pendant 150 ans. Ce n'est qu'à partir de 1929 qu'une première restauration a lieu. Mais les travaux furent stoppés durant la guerre de 1940 où le château devient un poste d'observation pour l'armée allemande. En 1944 suite à une embuscade des résistants de la région, l'armée allemande brule le château durant 10 jours. Ce n'est qu'en 1960 qu'une nouvelle campagne de restauration a lieu. De nos jours il est possible de visiter le château, l'entrée coute 5 euros.

Une fois passé la porte d'entrée, là où se trouvait le pont levis, on arrive dans la grande cour d'apparat. Il est possible de voir les salles du bas avec de nombreux passages et une petite chapelle. Ensuite on prend le grand escalier central où l'on visite plusieurs salles en cours de restauration. De la plus haute des salles nous avons une belle vue sur le village et le mont Ventoux.

Pour compléter cette visite il est possible de se rendre à 3 kilomètres au nord du village à l'abbaye Sainte Madeleine du Barroux. On traverse alors un paysage de vignes et d'oliviers. Cette abbaye a été fondée en 1978 et elle fait partie de la confédération bénédictine. C'est une abbaye moderne de style roman qui accueille des retraites spirituelles. Il n'est pas possible de visiter cette abbaye mais elle possède un magasin où l'on peut acheter divers produits réalisés sur place comme du pain et de l'huile d'olive, ainsi que des confitures cuisinées à l'abbaye de Notre dame de l'annonciation du Barroux, fondée en 1979 par des moniales bénédictines.

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus