Guide des restaurants et voyages du monde

18 Sep 2017
France : L'abbaye de Sénanque

France : L'abbaye de Sénanque

par Frédéric Lacroix

La Provence regorge de très beaux sites historiques. C'est le cas du site de l'abbaye de Sénanque à 5 kilomètres au nord du village de Gordes. Située dans une petite combe, l'abbaye est magnifique avec ses batiments en pierres grises et ses champs de lavande et il est devenu un touristique majeur de la région.

Nous voici dans le parc régional du Lubèron pour partir à la découverte du magnifique site de l'abbaye de Sénanque. Quelque soit la route que l'on prend depuis le nord ou le sud le paysage est superbe. Depuis le nord et Carpentras nous traversons une région de vigne avant d'emprunter une petite gorge avant d'arriver dans la combe de la Sénancole. Depuis le village de Gordes il faut emprunter la petite route D177 qui arrive au bout de 5 kilomètres juste au dessus de la combe de la Sénancole. Il existe même quelques zones où il est possible de s'arrêter et de contempler le payasage et l'abbaye en contre-bas. L'abbaye Notre Dame de Sénanque est un monastère cistercien encore en activité et il est aussi devenu un grand site touristique de plus en plus fréquenté. Il n'est pas rare de croiser sur les petites routes qui mènent à l'abbaye des cars de touristes chinois et coréens puisque le site est devenu très populaire grace à des séries télévisuelles. Comme le site est occupé par une communauté de moines, les visites sont assez réglementées. L'abbaye est plus ou moins ouverte toute l'année. Entre 9h45 et 11h les visites sont non guidées et ensuite elles sont guidées avec un nombre de personnes limité. L'entrée coute 7.5 euros pour visiter le cloitre, le dortoir et le chapitre. Sinon il est possible de rentrer librement dans l'église. Pour être tranquille il est préférable de visiter cette abbaye hors périodes de vacances et surtout hors des mois de juillet et d'aout où il y a un pic de fréquentation durant la floraison de la lavande.

Sénanque est un monastère cistercien qui a été fondé en 1148. Cette abbaye forme avec Silvacane et le Thoronet les trois soeurs provençales qui témoignent du rayonnement de l'ordre des cisterciens en Provence. De sa fondation en 1148 jusqu'à 1544, l'abbaye devient un centre religieux important et trés prospère avec l'accumulation de nombreuses richesses peu compatible avec les voeux des cisterciens. Et puis en 1544 lors des guerres de religion, plusieurs moines sont pendus et le monastère incendié. C'est le début de la décadence et au 17ème siècle il ne reste que deux moines dans l'abbaye. Après une vente à un particulier l'abbaye est rachetée par l'abbé de Lérins en 1857 qui y installe 72 moines. Mais en 1903 la congrégation est expulsée. Ce n'est qu'en 1926 que la vie monastique reprend à Sénanque et l'abbaye devient un prieuré de l'abbaye de Lérins. De nos jours il y a une dizaine de moines qui demeurent à l'abbaye.

L'abbaye est de style roman très sobre avec des murs en calcaire en grand appareil régulier avec des toitures couvertes de lauzes. Elle présente uen orientation peu fréquente qui est déterminée par le sens de la vallée où elle est construite. La façade de l'abbaye est orientée au sud ouest alors que le chevet de l'église est orienté au nord-est. C'est d'ailleur face au chevet de l'église que l'on arrive sur le site avec son champ de lavande qui fait la beauté du lieu. Dans cette abbaye tout est sobre sauf au niveau des chapitaux du cloitre. En cherchant bien il est même possibled e trouver dans l'abbatiale une tête de diable. De l'abbaye on visite le cloitre mais aussi l'ancien dortoir des moines, le chauffoir, la salle où les moines venaient travailler et qui servait de scriptorium. Enfin il y a aussi la salle capitulaire les moines se réunissaient pour écouter les chapitres de la règle de Saint Benoit.

En plus de la beauté de l'architecture de l'abbaye et du site o elle see trouve, ce sont aussi les champs de lavande qui font le charme du lieu. Il faut dire que la lavande est cultivée à Sénaque depuis les années 60. La récolte est réalisée durant le mois de juillet pour produire ensuite une huile essentielle de premiere qualité pure et naturelle.

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus