Guide des restaurants et voyages du monde

20 Dec 2017
Kyoto : Iwatayama Monkey park

Kyoto : Iwatayama Monkey park

par Frédéric Lacroix

L'une des attractions natures touristiques de Kyoto est l'Iwatayama Monkey Park. Pour cela il faut se rendre dans le quartier d'Arashiyama à l'ouest du centre ville. C'est au sommet d'une petite colline que l'on peut cotoyer les fameux macaques du Japon tout en admirant une superbe vue sur la ville.

Au Japon il est possible de voir les fameux macaques japonais. Avec un peu de chance vous pourrez en voir des sauvages dans différentes régions, mais il faut le dire c'est assez rare. Par contre il existe de nombreux parcs qui accueillent des singes. A Kyoto, l'une des attractions natures de la ville est le parc des singes Iwatayama, du nom d'une petite colline dans le quartier d'Arashiyama. Pour le trouver rien de plus simple. Si vous arrivez par la gare Saga-Arashiyama sur la ligne JR ou par la station Arashiyama sur la Keifuku Dentetsu, il faut se rendre de l'autre côté de la rivière Katsura en traversant le fameux pont Togetsukyo, puis passer la petite île de Nakanoshima pour se rendre sur la rive droite de la rivière. Il faut alors tourner à droite et remonter la rivière sur quelques dizaine de mètres pour atteindre l'entrée d'un petit sanctuaire. Si vous arrivez par la gare Arashiyama sur la ligne Hankyu vous êtes du bon côté de la rivière. Il faut juste sortir de la gare et prendre la rue en face et la suivre jusqu'à la route principale. Vous passez devant deux ryokans et vous arrivez au niveau de la rivière et à l'entrée du petit sanctuaire.

Le petit sanctuaire porte le nom d'Ichitanimunakata. Il faut monter la petite allée de lanterne, passer sous un tori rouge pour arriver sur une esplanade où se trouve la salle de prière du sanctuaire. L'entrée du par se trouve juste sur la gauche. A l'automne et en hiver le par est ouvert de 9h à 16h (fermeture à 16h30) et le printemps et l'été le parc est ouvert de 9h à 16h30 (fermeture à 17h). L'entrée coûte 550 yens. A l'entrée vous trouverez les consignes que vous devez respecter absolument : ne pas regarder un singe dans les yeux, ne pas toucher les singes (surtout les petits) et ne pas donner à manger aux singes. Il faut savoir que ce parc n'est pas un zoo. Les singes vivent en liberté, ils viennent dans le parc dans la journée et retourne dans la forêt à la tombée de la nuit.

Lorsque l'on passe l'entrée du parc il faut gravir la colline jusqu'à son sommet pendant 15 minutes. Les singes sont regroupés en haut de la colline où un espace a été aménagé. La colonie de singes compte environs 50 individus, des macaques à tête rouge, très répandus sur tout l'archipel. Dans le parc se trouve aussi un petit restaurant pour les touristes entraînant des situations burlesques car on se demande alors qui est en cage. On peut assister deux fois par jour au repas des singes, ce qui donne droit a une sacrée mêlée.

Les macaques du Japon sont une espèce particulière car c'est le primate à l'habitat naturel le plus septentrional. Ce singe c'est adapaté au climat du Japon pouvant être chaud en été et très froid en hiver. Il n'est pas rare de voir ces singes prendrent des bains dans les sources chaudes comme par exemple au parc Jigokudabi Yaen-koen au nord de Nagano. Ces singes ont une longévité d'environ ving ans. Généralement à l'âge adulte il mesure entre 80 et 95 cm sans la queue, qui est très courte pour un poids moyen de 10 kilos pour les femelles et 14 kilos pour les mâles. Cette espèce de singe a une très grande importance dans l'histoire du Japon. C'est ce macaque qui a été choisi pour représenter les singes de la sagesse. Il s'agit des trois singes qui se recouvrent une partie différente du visage avec les mains : les yeux, la bouche et les oreilles. Ils portent ainsi le nom de Mizaru (laveugle), Iwazaru (le muet) et Kikazaru (le sourd).

Du sommet de la colline vous pourrez aussi profiter d'une très belle vue sur l'ensemble de Kyoto. Au premier plan se trouve Arashiyama et la rivière Hozu, et l'on devine au fond la tour de la gare JR de Kyoto, ainsi que le grand temple du Kiyomizu dera.

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus