Guide des restaurants et voyages du monde

06 Aug 2018
Kawaguchiko

Kawaguchiko

par Frédéric Lacroix

Depuis quelques années le mont Fuji est devenu l'un des lieux emblématiques à voir au Japon. L'une de ses portes d'entrée est le lac Kawaguchiko que l'on peut atteindre facilement en train. Voici une petite présentation du quartier de Fujikawaguchiko-machi , le long de la rive sud du lac où se trouvent de nombreux ryokans et hôtels.

5 villes districts entourent le mont Fuji : Gotenba, Fuji, Fujinomiya, Fujiyoshida et Fujikawaguchiko. Cette dernière occupe une superficie de 158 km2 pour 25632 habitants. Mais la population augmente terriblement avec le tourisme puisque c'est l'une des portes d'entrées pour découvrir le Mont Fuji et ses 5 lacs. Kawaguchiko est facilement atteignable depuis Tokyo. Pour cela il faut prendre un train depuis la gare de Shinjuku pour la gare de Otsuki par la ligne JR Chuo (trajet pris en compte par le Jr railpass) puis prendre la petite ligne privée Fujikyoko (à partir de 1140 yens). Le trajet peut prendre entre 2h20 et 3h en fonction de trains (limited express ou régular). La gare de Kawaguchiko est un centre névralgique pour se balader dans toute la région. Il y a de nombreux bus qui partent de là pour se rendre sur les différents lacs et au mont Fuji. C'est donc une station très fréquentée surtout lors de la période touristique d'avril à septembre. C'est aussi à Fujikawaguchiko-machi que l'on trouve de nombreux hôtels. Le lac se trouve à une quinzaine de minutes à pied de la gare en allant vers le nord.

Kawaguchiko est donc l'un des 5 grands lacs, Fujigoko qui entourent le mont Fuji avec le lac Mototsu, le lac Shoji, le lac Sai et le lac Yamanaka tous répartis sur la face nord. Le lac Ashi au sud, à côté de Hakone ne fait partie des Fujigoko. Kawaguchiko est le plus populaire des 5 lacs, le plus touristique. Mais en taille c'est le deuxième lac derrière le lac Yamanaka. Comme les autres lacs il n'a pas de débouché naturel. C'est surtout sur la partie ouest du lac que l'on retrouve le plus d'hébergements avec vue sur le mont Fuji. Mais que peut-on faire à Kawaguchiko ? Deux balades sont possibles. La première consiste à faire un tour en bateau et la seconde consiste à monter au sommet du Mont Tenjo pour dans les deux cas admirer le mont Fuji. Bien que la partie ouest du lac soit aménagée en marina il est possible de faire un tour sur une ancienne coulée de lave, Tatamiiwa lava rock. Cette coulée aurait été créée après l'éruption du mont Fuji il y a plus de 4500 ans. Ce lieu est considéré comme l'un des emplacements du « Uchihakkai meguri », un circuit qui consistait à faire un pèlerinage faisant le tour des 8 lacs à la base de Fujisan, durant la période Edo.

La petite balade en bateau sur le lac dure une quinzaine de minutes et permet d'avoir l'une des plus belles vues sur le mont Fuji. Par un temps vraiment limpide il est même possible d'observer la vue parfaite du fujisan lorsque celui-ci se reflète dans le lac. La balade se fait sur un petit bateau portant le nom de ensoleillé et qui ressemble au bateau de lac du sud de la France, d'où le nom en français. La balade coûte 930 yens par personne mais il est possible de prendre un ticket qui permet aussi de faire la montée en téléphérique au mont Tenjo pour 1400 yens.

Situé quasiment en face de l'embarcadère, se trouve le funiculaire pour monter au sommet du mont Tenjo. Le trajet aller-retour coute 800 yens, le trajet simple 450 yens et le billet couplé avec le bateau 1400 yens. Le funiculaire permet d'atteindre une plateforme à 1075 mètres de hauteur, alors que le sommet du mont est à 1104 mètres. La plateforme offre un superbe panorama sur le mont Fuji mais disons le tout de suite c'est aussi l'un des lieux les plus fréquentés de la région et il est souvent envahi par les touristes. Il est préférable de s'éloigner un peu en montant vers le sommet du mont ou bien de faire la petite randonnée qui redescend vers le lac.

La petite randonnée permet de redescendre vers le lac en 45 minutes et propose de nombreuses vues sur le lac et le mont Fuji. Rare sont les gens qui emprunte ce chemin appelé aussi chemin des hortensias. Il y a un dénivelé de 220 mètres. Tour à tour on peut observer le mont Fuji à travers des pins puis des cerisiers et d'autres espèces d'arbres. L'une des plus belles vues est au niveau d'une plateforme portant le nom de Nakabadaira où l'on peut voir un petit monument en l'honneur d'Osamu Dazai, l'un des plus célèbres écrivains japonais du 20ème siècle. L'une de ses histoires se passe justement sur les pentes du mont Tenjo.

Si vous cherchez un endroit pour manger, il y a plusieurs petits restaurants en face de la gare et aussi le long du lac. La grande spécialité de la région est le Hoto qui fut l'un des plus préférés de Takeda Shingen un des principaux daimyos de l'époque Sengoku. Ce plat copieux est une soupe au miso avec des nouilles plates et épaisses et de nombreux légumes comme de la kabocha, des oignons verts et des champignons.


Notice: Undefined variable: textBio in /home/guideres/public_html/php/mainFunctions.php on line 988

L'auteur

Frédéric Lacroix

Fan du Japon depuis 2004 il a à son actif plus de 18 voyages au pays du Soleil levant. Grand amateur de la cuisine japonaise et de la gastronomie en général il aime faire partager ses découvertes, ses expériences et ses créations culinaires. Il est aussi l’ auteur de plus de 98% des articles du guide.

comments powered by Disqus